J’ai fait la connaissance avec le Studio Black Flag quand j’ai testé le jeu Yrminsul. J’ai toujours eu un faible pour les jeux de défense avec des tours et le Studio Black Flag a réussi avec Yrminsul à renouveler le genre. Quand il m’a été donné l’occasion de poser des questions à Adrien Forestier, je n’ai pas hésité.

Graal : Qu’est-ce qui rend le jeu Yrminsul différent des autres jeux de défense avec des tours (Tower Defense) ?

Adrien Forestier : Salut et merci pour l’invitation ! Alors, la première chose à savoir est qu’Yrminsul n’est pas « qu’un » Tower Defense, c’est aussi un jeu de stratégie et de conquête comprenant des éléments de RPG ! Mais ce qui rend Yrminsul unique, c’est qu’il se déroule dans un univers persistant. L’idée de base derrière Yrminsul est la suivante : les Tower Defense sont une succession de niveaux à débloquer, mais entre chaque niveau il n’y a pas vraiment de Gameplay. C’est à ce problème que nous voulions répondre en encapsulant le Tower Defense dans une campagne inspirée de jeux de gestion et de stratégie.

Pour faire simple, vous devez reconstruire votre Empire en conquérant un archipel d’îles volantes. Chaque tour vous devrez faire des choix tactiques : étendre votre empire, développer de nouveaux pouvoirs, accumuler de l’infamie (la monnaie du jeu). Mais en même temps, les différents ennemis (il y en a plus de 40) vont vous attaquer ! C’est là qu’intervient le Gameplay Tower Defense puisque chaque bataille est une défense d’île.

Graal : Si vous aviez plus de temps, plus de moyens, quelles sont les choses que vous auriez aimé ajouter en plus sur Yrminsul ?

Adrien Forestier : Ah ah ! C’est une très bonne question ! Actuellement, nous sommes content d’Yrminsul, la bêta actuelle que nous envoyons à tous les participants à la campagne Indiegogo ne représente que 40% du jeu mais dure entre 2 et 4 heures selon les joueurs. De plus, il y a déjà beaucoup de contenu : 31 champs de bataille en 3D, 45 ennemis et boss, 30 tours et pouvoirs et plus de 100 pages de BD interactive !

Mais, bien entendu, nous avons plein d’idées en cours ! Nous avons d’ailleurs lancé un sondage sur notre page Facebook c’est au tour des joueurs de choisir ce qu’il faut ajouter à Yrminsul, on espère qu’Yrminsul marchera suffisamment pour nous permettre de continuer à l’enrichir !

Graal : Vous pouvez nous parler de votre prochain jeu ? Est-ce que ce sera de nouveau un jeu de stratégie ?

Adrien Forestier : Nous n’avons pas un mais trois jeux en tête ! Ils sont tous en pré-production afin de rechercher les financements nécessaires à leur réalisation, mais nous ne pouvons pas encore en parler précisément. Cependant, comme nous aimons faire des mélanges de Gameplay, il faut s’attendre à des expériences originales, encore plus qu’Yrminsul !

Graal : Enfin, Studio Black Flag est une société récente. Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous ; est-ce de créer et de pérenniser la société ou de faire Yrminsul ? Si vous devez donner un conseil à un jeune développeur qui veut créer ses propres jeux, lequel est-ce ?

Adrien Forestier : Un studio indépendant a trois activités principales : Faire des jeux (c’est ce qui prend le plus de temps, mais en même temps c’est notre passion donc c’est génial) ; Vendre ses propres jeux (en l’absence d’un éditeur, il faut soi-même aller à la rencontre des joueurs, des journalistes, des portails de jeu et c’est difficile de se faire entendre quand on est un petit studio) ; gérer une entreprise (tout plein de tâches qu’il ne faut pas minimiser : comptabilité, juridique, administratif, trouver des financements, management, recrutement, négociation…).

Black Flag a moins d’un an, mais nous avons déjà un peu d’expérience. Nous nous sommes rencontrés dans d’autres studios bordelais avant de créer Black Flag, du coup, nous savions à peu près où mettre les pieds ! Nous voulions créer une coopérative pour que tout le monde soit à égalité, ce fut long (8 mois pour créer la société) mais nous sommes contents d’avoir fini notre premier en moins d’un an d’existence !

J’aurais beaucoup de conseils à donner et j’essaie toujours de trouver du temps pour aider de jeunes studios, en particulier en tant qu’enseignant de Game Design.

Je vais essayer de faire simple ! Pour ce qui est de la création de jeu, il est important de se lancer dans des projets réalisables et de faire des playtests aussi souvent que possible. En matière de marketing, moins on a de budget, plus il faut parler tôt de son projet (blog / et réseaux sociaux) et il faut toujours essayer de rencontrer des joueurs, des journalistes, des blogueurs, des youtubers (organiser des playtests, participer à des salons, des festivals, des soirées jeu…). Et pour la gestion d’une entreprise, il est important de consacrer un jour par semaine juste à ça, il faut à la fois faire de la gestion de projet (SCRUM <3), faire des papiers et de la compta (ne jamais les laisser s'accumuler !) et trouver des financements (CNC, Conseil Régional…). Bref, c'est plein de boulot mais avec beaucoup de passion, de polyvalence et un peu de sérieux, c'est une aventure vraiment géniale ! Graal : Merci pour vos réponses.

Adrien Forestier : Merci pour l’interview et bonjour à toutes les lectrices et lecteurs de Graal ! Amusez-vous bien avec Yrminsul !

Lien pour télécharger la démo : http://studioblackflag.com/download

[Total : 0    Moyenne : 0/5]