J’ai découvert le jeu Fract par hasard et je ne le regrette pas. J’ai été subjugué par la musique et son interaction avec l’ensemble du jeu. En présentant le jeu Fract, j’ai eu l’occasion d’entrer en contact avec le studio Phosfiend Systems situé au Canada et Quynh Nguyen a accepté de répondre à mes questions.

Graal : Quelles ont été vos sources d’inspiration pour Fract ? D’ailleurs, le nom du jeu, c’est bien Fract ou Fract OSC ?

Quynh Nguyen : Le nom du jeu est FRACT OSC. Le prototype original de 2011 s’appelait FRACT et FRACT OSC est dans le même esprit. Lorsque nous avons décidé de développer le jeu, il y avait beaucoup de changements à faire par rapport au prototype original.

A un moment, nous pensions avoir quatre mondes au complet, chacun se concentrant sur un outil dans la création de la musique électronique – un monde de « drum machine », synthétiseur, « sampling » et « turntable ». Finalement, nous nous sommes concentrés sur le synth, c’est la raison pour laquelle le jeu s’appelle « FRACT OSC » – le « OSC » signifie oscillateur !

Graal : Ce qui m’a fasciné le plus, c’est l’interaction entre le jeu et la musique. Comment s’est fait le choix du musicien, Mogi Grumbles et comment avez-vous travaillé ensemble sur Fract OSC ?

Quynh Nguyen : Richard a découvert Mogi Grumbles un peu par hasard. Il l’a trouvé à travers son label Moodgadget parce qu’il aimait un autre artiste, Com Truise. Quand il a découvert que Mogi avait fait un « re-score » du film TRON, il l’a écouté et il le trouvait incroyable. C’était une coïncidence bizarre, mais parfaite – TRON a évidemment une énorme influence sur FRACT.

Dans le jeu, le joueur crée la musique lui-même en utilisant nos synthétiseurs. Mogi a créé une musique merveilleuse qui accompagne le joueur alors qu’il explore le monde. Ces différentes « couches » de musique viennent s’ajouter quand le joueur atteint différents objectifs dans les puzzles ou dans l’espace. Les « couches » de musique sont donc contrôlées par les actions du joueur. Il crée un « score » vraiment unique qui évolue tout le long du jeu. La musique de Mogi a ajouté beaucoup à FRACT, et il est vraiment talentueux, donc nous sommes très heureux de l’avoir comme membre de l’équipe.

Graal : Si vous aviez beaucoup plus de temps, beaucoup plus de moyens humains et financiers, quelles sont les choses que vous ajouteriez sur Fract OSC ?

Quynh Nguyen : Tant de choses! Nous avons déjà fait une liste de choses que nous aimerions faire si nous le pouvions. Nous espérons faire une version Linux, et nous aimerions faire une version console si possible. Nous aimerions développer FRACT pour VR – nous avons un kit de développement Oculus que nous sommes impatients d’utiliser quand nous aurons plus de temps ! Le monde de FRACT serait parfait pour la réalité virtuelle ! Nous avons également parlé d’autres possibilités, comme le contrôle midi et d’autres choses – j’espère que nous aurons l’opportunité de faire certaines de ces choses, si le jeu réussi.

Graal : Avez-vous déjà des idées sur le prochain sur lequel vous allez travailler après Fract OSC ?

Quynh Nguyen : Honnêtement, nous essayons simplement de nous concentrer sur le lancement de FRACT pour Windows et Mac, et voir comment ça se passe. Pour sûr, nous aurons besoin d’une pause après ! Nous avons beaucoup travaillé ces 3 dernières années, sans aucune vacances. Il est nécessaire de nous détendre un peu et profiter de la vie.

Graal : Merci beaucoup pour vos réponses et votre temps.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]