Pandora - First Contact - cover

Pandora : First Contact est un jeu de stratégie au tour par tour développé par le studio slovène Proxy Studio et publié par Slitherine.

J’ai déjà eu l’occasion de parler de Pandora : First Contact et maintenant voici un test du jeu.

Avant tout, je tiens à rappeler que ce jeu s’inspire de la série Civilization et plus particulièrement du jeu Alpha Centauri. La différence entre Alpha Centauri et Civilization, c’est qu’Alpha Centauri se déroule sur une planète loin, très loin dans une autre galaxie. C’est le cas aussi pour Pandora First Contact.

Les humains ont découvert une planète aux caractéristiques « assez » similaires à celles de la Terre. Les différents pays ont donc envoyé leurs vaisseaux pour la coloniser. Autant les humains sont ensemble pour explorer la galaxie, autant ils sont pour la colonisation d’une planète des concurrents impitoyables, et encore, c’est sans compter sur les indigènes qui n’ont pas vraiment l’intention de se laisser faire.

Pandora - First Contact - présentation

La première des choses à faire est de sélectionner votre personnage et donc votre faction et pays. Chacun a ses propres avantages. Ensuite, vous choisissez la taille de la carte, le style du terrain, le niveau d’agressivité des autochtones (habitants de Pandora) et je crois que c’est tout pour débuter.

Vous commencez avec un colon et une unité de space marines. Bon, je ne suis pas sûr que ce soit vraiment des space marines comme on les voit dans Warhammer 40k car ils ne sont pas très costauds. N’attendez pas trop avec votre colon, fondez vite une ville.

Vous aurez à gérer, au début, la recherche, la production dans votre ville et le déplacement de votre unité militaire. Si vous avez choisi d’avoir des autochtones peu agressifs avec vous au début, vous pouvez tranquillement visiter autour de votre nouvelle ville. Ne ratez pas les ruines aliens, vous gagnerez des ressources bien utiles au début voire de l’expérience pour votre unité militaire.

Pandora - First Contact

J’ai fait deux parties complètes et à chaque fois je me suis fait rapidement éliminer. J’ai joué sur Pandora comme je joue sur Civilization. J’ai développé peu de villes avec quasiment pas d’unités militaires. J’ai privilégié la recherche et la production. Ce n’est pas du tout la bonne solution. Je pollue énormément et ça met en boule les autochtones qui décident de me prendre pour cible de leurs attaques.

Je me demande si je ne devrais pas favoriser la production d’unités militaires dès le début, attaquer les nids (villes) des autochtones pour avoir un grand terrain à moi sur lequel j’installe une quantité de villes et ainsi produire des tonnes d’unités militaires.

Ce jeu est une merveille. Je passe des tonnes d’heures devant Civilization, maintenant, ça va être devant Pandora First Contact. C’est sûr, il manque certaines choses par rapport à Civilization, mais, peu importe. Civilization en est à la cinquième édition, Pandora First Contact vient juste d’arriver. Il y a tout ce que vous avez besoin pour vous amuser de longues heures. Les différents personnages, terrains, taille de terrain et réaction des autochtones vous permettent de varier constamment le jeu et de le découvrir et le redécouvrir, et le re-redécouvrir. Bref, achetez le !

Pandora : First Contact est disponible depuis fin mai 2014 sur Steam.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]