Un des premiers jeux de rôle auquel j’ai joué sur ordinateur est (hormis ceux que j’ai pu créer) The Bard’s Tales. Quand j’ai vu que le catalogue de jeux créés par Aldorlea Games est composé que de jeux de rôle, je me suis décidé de demander à Indinera Falls de répondre à quelques questions.

 
Graal : Est-ce que l’on peut espérer avoir une suite pour Sylia ? Avez-vous une petite idée de l’histoire ?

Indinera Falls : Oui et non. Oui car j’avais une bonne idée de suite pour ce jeu, très fun à mon gout, mais non car malheureusement j’ai très peu de temps pour moi.

Aldorlea est une aventure solo (avec quelques freelancers mais le gros du boulot me revient) et du coup il faut faire quelques sacrifices.

Il faudrait que je relise mes notes. Mais ça implique les Aliens prenant leur revanche sur les evenements qui se déroulent à la fin du 1er jeu.

 
Graal : Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous dans la création d’un jeu ? et le plus passionnant ?

Indinera Falls : Le plus difficile, car c’est long et pénible, est le beta-testing, car après la 10eme partie d’affilée, même si j’aime mon jeu, en général j’en ai ras le bol, surtout du début.

Le plus passionant est d’écrire l’histoire et de créer les personnages, leur design, leur personalité, leurs sorts etc. De plus j’aime créer des coups de théâtre car je me dis toujours (ou en tout cas, j’espère) que mes fans vont adorer !

 
Graal : Millennium en est à son cinquième épisode. Cette série représente t-elle quelquechose de fort pour vous ? Parmi tous vos jeux, lequel préférez-vous et pourquoi ?

Indinera Falls : Très très fort, car c’est ma série la plus appréciée et la plus populaire (même si Laxius Force reste un bon rival).

Elle a gagné un prix sympa (Best Indie RPG, par RPG Fan) et est en général génératrice de bonnes ventes.

L’histoire sort des sentiers battus (on ne sauve pas le monde dans Millennium, l’histoire se rapprochant plus d’un Karate Kid à grande échelle), de plus les artworks dessinés par Saehral sont magnifiques.

mermaid

Je préfère The Book of Legends car je pense que c’est ma création la plus aboutie. C’est un jeu vraiment épique, plein de rebondissements, avec un « casting » de haute qualité (plus de 30 persos jouables).

La quête est vaste et pour beaucoup, passionante. Par ailleurs, certains choix que le joueur effectue dans le jeu ont une véritable influence sur son déroulement (et sa fin).

The Book of Legends

Sinon j’aime aussi beaucoup Asguaard et Moonchild.

 
Graal : Avoir son jeu sur Steam, est-ce que cela change quelque chose pour un studio indépendant ? Et comment faites-vous pour démarquer vos créations de la multitude de jeux disponibles sur la plateforme Steam ?

Indinera Falls : Oui et non. J’ai fais de très bonnes ventes directes de 2008 à 2014 donc je m’en sors très bien sans Steam, en tout cas jusqu’à présent.

Cela dit, oui, ça apporte des ventes supplémentaires et une certaine forme de reconnaissance. J’ai 3 jeux sur Steam et je devrais en avoir minimum 8 d’ici la fin de l’année.

Le but serait de les avoir tous, et surtout de pouvoir sortir un jeu sur Steam environ 6 mois après sa sortie sur Aldorlea, car franchement 2 des 3 jeux sortis jusqu’à présent sont « vieux »: 2009 tous les 2. Même si je les trouve très bons (l’un d’eux n’est autre que le 1er Millennium), ils ne représentent pas mon niveau actuel.

Mes jeux sont en général bien plus longs et fournis, et les personnages très originaux: notamment dans la série Laxius Force, on peut jouer une bactérie géante, un dragon « monté » par un dragon plus petit (et les 2 ont des dialogues assez hilarants), ou encore un petit oiseau mignon qui deviendra un personnage très puissant. Et ceci ne sont que quelques exemples. Je pense aussi que j’aborde des histoires moins conventionnelles, même si d’autres RPG le font aussi (mais plein d’autres ne le font pas).

 
Graal : Merci beaucoup pour vos réponses.

Indinera Falls : De rien, merci à vous pour cette interview.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]