QuestRun - cover

QuestRun est un jeu de stratégie et de combat développé et publié par un studio français Cuve Games.

QuestRun est fait, pour les auteurs du jeu, pour ceux qui « aiment les jeux de rôle mais n’aiment pas les dialogues et les scénarios ». Je ne suis évidemment pas d’accord. Un jeu de rôle sans la partie rôle (le fait de se prendre pour quelqu’un d’autre donc les dialogues), ce n’est plus un jeu de rôle mais juste un jeu. QuestRun est pour moi plus un jeu de stratégie et de combat. Stratégie car il faut choisir ses combattants, leurs équipements, leur totems, leurs améliorations et de combat car tout tourne à tout moment autour des combats.

L’histoire ? Il y en a aucune ou alors j’ai raté la partie du jeu qui racontait ce qui se passe et qui explique pourquoi on est là.

Ce qui est bon à savoir, c’est que vous choisissez les niveaux les plus faibles à chaque fois, vous faites les combats de façon à comprendre les règles et pourquoi pas, trouver les classes de personnages que vous préférez !

« classes de personnages », c’est donc un jeu de rôle ! Non, les jeux de combats comme Diablo ou Torchlight, il y a aussi des classes de personnages et pourtant, ce ne sont pas des jeux de rôle.

QuestRun

Les différentes classes de personnages dont je me rappelle sont le magicien, le prêtre, le guerrier, le paladin, la barde et le voleur. Il doit en avoir deux ou trois autres en plus.

Chaque personnage possède deux cases où il a une arme et une protection par défaut. Bien que certains, comme le magicien, n’ont pas de protection. J’en ajoute une par la suite, ça ne pose pas de problème. En plus, il y a deux petits espaces pour chaque personnage où vous pouvez mettre des gemmes magiques qui vous apportent des bonus pour l’arme ou la protection, selon l’endroit où est mise la gemme.

Le plus important, chaque classe a un ou deux pouvoirs supplémentaires que vous pouvez (et c’est conseillé) utilisez lors de vos combats. Par exemple, la barde a le pouvoir de charmer pendant quelques secondes son adversaire, le magicien peut paralyser pendant quelques secondes tous les adversaires, le prêtre peut soigner tout le monde (sauf les adversaires, évidemment). Ces pouvoirs se rechargent en fonction du temps de combat (dans certains jeux, ils appellent cela de la rage).

A la fin d’un combat (une partie est composé de plusieurs combats), en fonction de je ne sais quels facteurs, un ou des objets apparaissent. Ce sont des potions, des parchemins, de nouvelles armes ou protections. Vous avez que quatre cases pour ces objets. Si vous oubliez de les utiliser et qu’un nouveau objet apparaît, c’est perdu définitivement.

QuestRun - lost

Globalement, j’adore ce jeu. Je crois que ça vient du fait que le jeu flirte avec le jeu de rôle, il s’en approche énormément sans en être un et comme je suis passionné des jeux de rôle, je ne reste pas indifférent à QuestRun.

Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de l’acheter, vous ne le regretterez pas, surtout si vous aimez les jeux de stratégie et de combat et puis aussi les jeux de rôle !

Si jamais les créateurs du jeu lisent ce texte, ça serait super de faire une extension (un DLC) pour ce jeu avec des classes de personnages supplémentaires, des objets (armes, potions, protections, parchemins) supplémentaires, des monstres supplémentaires, enfin, que du supplémentaire. Je pourrais même ajouter, mais là on passe de l’extension au jeu numéro 2, de faire le jeu à une autre époque comme celle d’aujourd’hui ou plutôt de demain avec comme ennemis, des extra-terrestres.

QuestRun est sorti en juin 2013 et sur Steam en avril 2014.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]