Kill The Bad Guy

Kill The Bad Guy est un jeu de stratégie développé et publié par le studio français Exkee.

Kill The Bad Guy est un jeu original dans le sens où son scénario est différent de ce qu’il est possible de voir ou de jouer jusqu’ici.

Vous faites parti d’une organisation internationale chargé d’éliminer les crapules et autres méchants à travers le monde.

Envoyé dans différents pays de la planète, vous allez devoir éliminer un par un ces coupables. Il faudra organiser leur assassinat et tout faire pour que ça se passe comme un accident.

Voilà, vous êtes devenu vous aussi un assassin, un tueur, une ordure quoi !

Le jeu comporte une soixantaine de missions. La première consiste à éliminer Luciano, il habite Naples et c’est un chef de la mafia italienne. Luciano fait sa promenade matinale. Les rues sont désertes. Vous devez saboter une voiture, la faire accélérer, lâcher le frein à main pour qu’elle fonce et écrase Luciano.

La dent de Luciano (comme celle de chacune de vos victimes) est une preuve à ramasser rapidement pour justifier de la réussite de votre assassinat. Son passeport se trouve quelque part dans le niveau, cherchez le avant de le tuer, après, c’est trop tard !

Après Luciano de Naples (Italie), vous aurez à tuer Jacob de Suisse, Bernard de New-York (Etats-Unis), KimDotKom de Pyongyang (Corée du Nord), etc. Vous en avez 60 comme ceux-là.

Pour ceux qui l’ignorent, Kim Dotcom est un allemand qui vit en Nouvelle-Zélande. C’est le fondateur de Mega.

Pour résumer, votre objectif est d’organiser l’assassinat de méchants. Les meurtres sont de plus en plus subtils et difficiles à réaliser au fur et à mesure de votre progression dans les niveaux du jeu.

Kill The Bad Guy - échec

Globalement, c’est un jeu qui me plaît car il me met dans la peau d’une ordure au lieu de jouer un héros de plus. J’aime l’idée, le principe de liquider des méchants.

Par contre, j’aurais aimé que soit ajouté quelques responsables de crimes politiques comme Bush (senior et junior pour leurs guerres), Sarkozy (pour sa guerre et se prendre pour Louis XIV) et n’oublions pas Hollande (pour ses guerres, avoir sinistré le pays au niveau de l’emploi et se prendre pour Guignol).

Humour à part, qui sommes-nous pour juger que telle ou telle personne mérite la mort ? Comme je l’ai répété tout le long de ce test, un justicier est pour moi une ordure. Une ordure à mettre au même niveau qu’un assassin d’enfants, qu’un violeur ou qu’un criminel de guerre (ou qu’un criminel économique ou politique).

Il y a deux choses que j’ai apprécié au niveau de ce jeu, en plus de son originalité. C’est le fait de le voir en plusieurs langues dont le français (heureusement pour un studio français, non ?) et le fait qu’il soit aussi porté sur Linux et Mac OS X (merci !).

D’un autre côté, il y a deux choses qui m’ont déçu :

  • c’est la similitude entre les victimes (le même personnage pour tous alors que ce sont des individus différents)
  • le même décor blanc, triste pour chaque endroit où se déroule l’assassinat (je sais, la ville est triste mais quand même l’Italie ne ressemble pas à la Suisse ni à New-York, etc)

Si vous aimez les jeux moralement inacceptable, les jeux où vous devez éliminer des « méchants » et les jeux où vous devez organiser des meurtres de manière subtile. De plus, si vous n’avez pas peur d’un jeu incomplet esthétiquement parlant, alors, achetez Kill The Bad Guy sur Steam, vous ne serez pas déçu ! (et puis, le jeu est à moins de 10 euros et fait par des français)

Kill The Bad Guy est sorti en mai 2014 sur Steam.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]