Goat Simulator

Goat Simulator est un jeu de simulation développé par les suédois de Coffee Stain Studios et porté sur PlayStation par le studio anglais Double Eleven.

Si vous aimez les jeux complètement délire, vous allez adorer Goat Simulator. Il faut savoir que le studio qui a développé le jeu l’avait fait, à l’origine, pour le 1er avril. Le retour a été tellement bon qu’ils ont décidé de le développer encore plus et d’en faire un jeu à part entière.

Pour ceux qui se posent des questions, dans Goat Simulator, vous dirigez une chèvre.

Goat Simulator - coup de cornes

Que faut-il fait dans Goat Simulator ?

L’histoire se déroule dans un quartier d’une grande ville et à priori, surement en Europe.

Vous jouez une chèvre et vous évoluez dans un monde libre (enfin, avec les limites du quartier, tout de même). Votre objectif est simple, il s’agit de casser et détruire un maximum de choses et ainsi engranger un maximum de points.

Tout est possible… vous pouvez grimper sur le toit d’une voiture alors qu’elle roule, voler dans les airs, faire du trampoline, saccager une maison, donner des coups de cornes à une piétonne pour qu’elle se fasse écraser par un camion qui passe, là justement, etc, etc.

Goat Simulator - barbecue

Mais encore …

C’est un monde libre ou tout est possible, enfin, quasiment. Vous ne pourrez rien faire qui soit interdit aux moins de 18 ans.

Votre chèvre sait sauter, elle sait aussi attaquer soit en fonçant sur un obstacle (n’oubliez pas de prendre de l’élan) soit en donnant un coup de tête, elle sait aussi bêler et n’oublions pas qu’elle sait aussi lécher.

Pour son léchage, je ne sais pas ce qui se passe mais il semble que ça rende malade les humains, ils se mettent à fuir ou à se rouler par terre !?

Il y énormément d’éléments interactifs dans le jeu comme des ballons, des trampolines, des feux d’artifice mais aussi les humains.

Notez que vous avez aussi un coup spécial. Ce coup, vous le définissez en début de jeu parmi une petite dizaine de différents (comme le double saut, le cri du dragon, le vol dans les airs, etc).

Les biquettes en or que vous pouvez trouver un peu partout dans la carte et souvent bien dissimulées vous rapportent des points supplémentaires. Cherchez les bien !

Goat Simulator - velo

Ma conclusion

Définitivement, Goat Simulator n’est pas un jeu où il faut se prendre au sérieux. Il n’y a rien de spécial à faire, rien d’intelligent dedans, il faut juste détruire et le plus important, il faut juste s’amuser.

Tiens justement, c’est étrange, s’amuser c’est justement pour cela que l’on achète des jeux. Est-ce que Goat Simulator aurait compris l’essence même du terme s’amuser ? J’ai l’impression…

Si vous aimez vous amuser, si des fois vos parents (ou votre mari ou votre femme) vous rendent chèvre ou si vous en avez marre des jeux d’action, d’arcade, de tir, de plateformes ou de reflexion et bien, c’est le moment d’acquérir Goat Simulator et vous pouvez le trouver sur le PlayStation Store dès maintenant.

Goat Simulator est sorti en avril 2014 sur Steam et en août 2015 sur PlayStation 3 et PlayStation 4.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]