Last Inua

Last Inua est un jeu de plateformes développé par le studio néerlandais Glowforth et publié par Wired Productions.

J’ai testé ce jeu sur mon Mac. Le premier jour, tout s’est bien passé. J’ai joué pendant deux heures et j’ai pris une tonne de copies écrans. Le second jour, j’ai voulu faire une vidéo du jeu et là, aussi incroyable que cela puisse paraître, je n’ai pas pu lancer Last Inua, cela n’allait pas plus loin que l’introduction. J’ai même effacé le jeu et je l’ai réinstallé, mais ça n’a rien changé. Ce sont les mystères de l’informatique !

Last Inua - famille

Introduction au jeu

Last Inua raconte l’histoire d’un père et d’un fils de race Inuit.

Les Inuits sont un peuple vivant dans les régions arctiques d’Amérique du Nord et du Groenland. On les appelle aussi des esquimaux.

Vous contrôlez les deux personnages, le père Ataataq et son fils Hiko. Vous pouvez passer de l’un à l’autre selon vos besoins ou selon la situation. Hiko possède des pouvoirs surnaturels comme la téléportation.

Le territoire Inuit est attaqué par un démon, Tonrar. Il cherche à éliminer Hiko qui semble être celui qui causera sa défaite. Les autres dieux soutiennent nos deux Inuits mais ils leur demandent de contacter leurs représentants sur Terre pour pouvoir agir. Il y a Tulugaal, le gardien du ciel, Sos, le gardien de la terre et Nanertak, le gardien de l’eau.

Le jeu est votre voyage pour retrouver ces représentants des dieux.

Last Inua - Tonrar

Quelques points marquants de Last Inua

Les deux personnages ont leur importance. Le père, Ataataq, est fort. Il peut exploser des obstacles et sait sauter pour franchir des précipices ou passer d’une plateforme à l’autre. Le fils, Hiko, est certes faible mais il possède des pouvoirs magiques qui se dévoilent petit à petit.

Esthétiquement, le jeu est superbe. Le design du jeu a été réalisé dans sa globalité à la main que ce soit pour les décors comme pour les animations.

Ce que j’aime particulièrement, et ça n’a aucun rapport avec le monde des jeux vidéo, c’est que ce jeu met en avant la culture, le passé, la nation, l’essence du peuple Inuit. Autant en France la mode est de gommer notre histoire pour adopter une histoire planétaire, autant ici, c’est l’opposé et ça, j’aime beaucoup.

Last Inua - aventure

Ma Conclusion

Last Inua est excellent et je suis persuadé qu’il va plaire à beaucoup. Le gros problème, c’est l’instabilité du jeu et ses erreurs. Ce sont des détails mais une accumulation de détails font une montagne.

Le jeu est disponible dans sept langues et c’est génial. Last Inua « fonctionne » sur Windows et Mac, c’est une bonne chose, mais il faudrait penser à rajouter Linux pour devenir un bon jeu indépendant.

Vous aimez les jeux avec une belle histoire, vous aimez les jeux de plateformes avec un esthétisme soigné, vous prenez plaisir à découvrir le monde Inuit, alors, ne vous refusez pas ce jeu. Last Inua est un bon jeu malgré ses défauts à un prix très correct et il est sur Steam.

Last Inua est sorti en décembre 2014 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).