Woolfe - The Red Hood Diaries

Woolfe – The Red Hood Diaries est un jeu de plateformes développé par le studio belge GriN et publié par Rebellion.

Le jeu est une déclinaison autour de l’histoire du Petit Chaperon Rouge, plus connue par le conte que raconte Charles Perrault et les frères Grimm. Au cours du jeu, il y aura d’autres références à des personnages provenant de contes, comme le joueur de flûte qui enlève d’abord les rats et puis devant la méchanceté des gens du village, leurs enfants.

Woolfe - The Red Hood Diaries - chaperon rouge

Introduction à Woolfe – The Red Hood Diaries

Dans ce jeu, le Petit Chaperon Rouge s’appelle « Red Hood » ce que l’on peut traduire par « Rouge Chaperon ».

La famille Hood habite en ville. Les enfants commencent à disparaître. Madame et Monsieur Hood décident de déménager à la campagne pour que leur petite fille Red ne soit pas elle aussi enlevée. Malheureusement, peu avant le déménagement, ce n’est pas Red qui est enlevée, mais Mme Hood.

Joseph Hood et sa fille Red partent quand même à la campagne, chez Mère-Grand (bon, on l’appellera plutôt Grand-mère). Tous les jours, Monsieur Hood va à son travail en ville. Il est ingénieur en chef dans l’usine de Woolfe Industries. Pendant ce temps, Grand-mère se charge de l’éducation de Red.

Il y a quatre ans, Woolfe Industries annonce à Grand-mère et Red que Joseph Hood est mort chez eux.

Abattue, Red se ressaisit rapidement et demande à Grand-mère de lui enseigner tout ce qu’une jeune fille se doit de connaître à savoir l’élégance, la grace, mais aussi la gymnastique, l’agilité, la furtivité, l’infiltration, le combat rapproché à mains nues ou avec une arme, le combat à distance… bref tout pour être une machine de guerre.

Après ses quatre années, Red revient en ville. Elle loue une petite chambre. Sa première mission est de partir dans les archives de la ville pour voir s’il y a des informations concernant son père ou la disparition des enfants.

L’histoire commence.

Woolfe - The Red Hood Diaries - sur les toits

Quelques points autour du jeu

La représentation du Petit Chaperon Rouge nous change de l’image que l’on peut avoir d’elle. Ici, c’est une adolescente d’une quinzaine d’années, elle a les yeux bleus et des cheveux d’un blond platine. Son style vestimentaire a un côté gothique.

Dans les archives, Red va s’emparer d’une hache qui, pour on ne sait quelle raison, traine sur un meuble. Cela va être l’arme principale du Petit Chaperon Rouge tout le long du jeu.

Des paniers vont se trouver régulièrement sur le trajet, ce sont des « checkpoints ». Si vous venez à mourir, vous réapparaitrez au dernier panier que vous avez ramassé.

A partir du moment où vous avez la hache, vous pouvez casser les caisses. Vous trouverez la plupart du temps des potions de soin dedans… rarement des ennemis.

Woolfe - The Red Hood Diaries - dans les egouts

Ma conclusion

Woolfe – The Red Hood Diaries est un jeu en 2,5D de plateformes. Il faut tout le temps sauter et double sauter, s’agripper, glisser… pour avancer. Vous n’avez pas le choix du chemin, il y en a qu’un seul.

Le jeu n’est pas excellent, il n’est même pas bon… il est tout simplement FA-BU-LEUX ! Les personnages, les textures, les objets, la programmation, l’histoire… tout est parfait. Il a tout d’un gros jeu et je ne comprends pas qu’il ne soit pas devenu un succès mondial… surement un manque de communication et de marketing.

Vous aimez les contes de fées, vous jouez avec plaisir aux jeux de plateformes, le graphisme et le design ont beaucoup d’importance pour vous et doivent être toujours au top, un prix correct est aussi un élément important, alors, il n’y a aucune raison de se priver de Woolfe – The Red Hood Diaries, c’est un jeu extra et il est sur Steam !

Woolfe – The Red Hood Diaries est sorti en mars 2015 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]