Fear Equation

Fear Equation est un jeu de simulation de survie développé et publié par le studio australien Screwfly Studios.

Je dois avouer que je n’arrive pas à classer ce jeu. Déjà, une chose qui est sûre, c’est que c’est un jeu d’horreur, ensuite, j’hésite entre la stratégie, la tactique et la simulation avec une préférence pour le jeu de simulation.

Côté influence, je vois une petite similitude avec la bande dessinée Le Transperceneige… mais ça reste léger.

Fear Equation - locomotive

Introduction à Fear Equation

L’histoire se déroule dans un futur plus ou moins lointain.

Le monde est recouvert d’un brouillard mortel. Tous les gens qui sont pris dans ce brouillard disparaissent. Les rares survivants sombrent peu à peu dans la folie.

Vous jouez l’Ingénieur et vous êtes le conducteur d’un train qui apporte une lueur d’espoir aux survivants. Votre locomotive, où vous vous trouvez, est hermétiquement fermée, ce qui vous protège du brouillard. Vos wagons, il y en a 10, sont beaucoup moins hermétiques et il faudra les améliorer petit à petit pour protéger vos passagers.

Votre objectif est une zone, au loin, où on raconte qu’il n’y a pas de brouillard, où les gens peuvent vivre sans crainte, sans peur du lendemain.

Quelques points autour du jeu

La première des choses à faire est d’attirer des passagers vers votre train. Ensuite, vous leur demandez de travailler sur une amélioration de la protection du train mais aussi sur la protection de leur wagon contre la plus grande peur émanant des passagers.

Les survivants que vous accueillez amènent leur peur avec eux. S’ils rejoignent un wagon avec des passagers, ils risquent de faire changer la peur principale du wagon par une autre. Il faudra installer de nouvelles protections, alors.

A la différence du Transperceneige, rien n’est produit dans le train. Il faut donc faire des arrêts pour récupérer des matériaux (qui serviront à réparer mais aussi renforcer les wagons et le train), des médicaments, de l’alimentation et quelque chose de très important, du fuel pour que le train puisse se déplacer. Ces sorties sont menées par cinq passagers désignés par une loterie. La mission est dangereuse et il est possible que certains des volontaires ne reviennent pas.

Je n’ai pas testé ce point là mais chaque wagon désigne un chef. Ce chef initie un courant de pensée sur l’origine du brouillard. Selon l’ambiance du wagon, le chef peut vous soutenir et devenir un fanatique ou vous détester et organiser une révolte.

La personnalisation de vos passagers est possible. Vous pouvez rentrer des données et mettre des photos de votre choix pour vos survivants.

Fear Equation - peurs

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu là.

Mon principal reproche, c’est que certaines choses ne sont pas évidentes au premier abord et encore moins quand l’anglais n’est pas la langue de base. Résultat, je suis surement passé à côté de différents points intéressants. Ça serait une bonne idée d’avoir un scénario tutoriel où on joue un autre petit train avec un ou deux arrêts.

Si vous aimez les jeux de survie, si ça vous tente d’être le seul espoir de survivants, si vous avez toujours voulu être conducteur de trains, si vous vous connaissez en peur (et les moyens de les combattre), alors ne vous privez pas de Fear Equation, il est sur Steam et c’est un superbe jeu.

Fear Equation est sorti mi-janvier 2016 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]