Amigdala

Amigdala est un jeu d’horreur développé et publié par le développeur italien Guidi Germano.

Avant tout, je tiens à préciser que ce jeu est prévu et conçu pour les personnes équipées d’un système de réalité virtuelle. Attention, ce n’est pas obligatoire même si c’est conseillé pour avoir une meilleure immersion dans Amigdala. Je n’ai pas d’Oculus Rift (ni de HTC Vive, par ailleurs) et j’ai donc joué de manière traditionnelle à ce jeu (avec le clavier et la souris). Je dois l’avouer, j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Introduction à Amigdala

Vous jouez un trentenaire s’appelant Gherman Driven. Gherman est un adepte des théories du complot et pense qu’on lui cache beaucoup de choses. L’une de ces choses est l’expérience de Philadelphie.

L’expérience de Philadelphie (ou en anglais the Philadelphia Experiment) est connu aussi sous le nom de Project Rainbow. C’est une expérience menée par l’armée américaine en octobre 1943 à Philadelphie (aux Etats-Unis) pour rendre un contre-torpilleur, le USS Eldridge, invisible (indétectable est le terme exact).

Selon les complotistes, le contre-torpilleur a été téléporté à Norfolk puis est revenu à Philadelphie avec des membres de l’équipage fous ou fusionnés avec le bateau.

Onze années après cet évènement, Gherman découvre un document évoquant une base militaire impliquée dans cette expérience située au Groenland. Il décide de s’y rendre et c’est là que le jeu débute.

Amigdala - cadavre

Quelques points autour du jeu

Pour commencer l’aventure, vous avez en votre possession un briquet et une lampe torche avec, bien entendu, votre cerveau et votre persévérance. La lampe torche a une pile qui se consomme très vite, heureusement, vous en trouverez régulièrement au fur et à mesure de votre exploration. Le briquet est pratique, mais attention, quand vous voyez une sorte de brouillard, n’approchez pas la flamme. C’est du gaz et ça explose au contact avec la flamme et là, vous mourez.

A plusieurs endroits, vous trouverez des manivelles sous forme de roue. Les utiliser vous permettra d’ouvrir des portes cachées ou d’activer des mécanismes. Vous trouverez aussi des documents vous expliquant le fin fond de l’histoire.

Bien sûr, un jeu d’horreur sans monstres, ce n’est pas possible. Vous commencerez par rencontrer des cadavres puis des humains, nus, sans peau cherchant à vous tuer.

Comme tous les jeux où les héros sont des américains, évidemment, les méchants sont ici des soviétiques !

Amigdala - grotte

Quelques points autour du jeu

Franchement, je n’accroche pas aux jeux d’horreur, mais il y a une chose dont je suis sûr le jeu est superbe et le travail de modélisation est impressionnant. L’auteur a fait vraiment un très bon travail.

Il y a deux choses que j’aimerai voir dans ce jeu, c’est le portage sous Linux et la possibilité de redéfinir les touches du clavier.

Si vous aimez les jeux d’horreur (pas avec des jump scares mais par l’ambiance), si vous avez aussi l’impression que l’on vous cache des choses, si vous êtes équipé d’un Oculus Rift, enfin, si vous n’aimez pas trop dépenser pour un jeu, alors, il est fait pour vous. Le jeu Amigdala est sur Steam, ne vous en privez pas !

Amigdala est sorti fin mars 2016 sur Steam (Microsoft Windows) et supporte la réalité virtuelle (Oculus Rift).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]