Volume - menu

Volume est un jeu d’infiltration développé et publié par le studio anglais Bithell Games.

Si le nom du studio vous dit quelque chose (Mike Bithell Games), c’est normal. L’auteur a réalisé en 2012 un jeu qui est devenu un classique parmi les jeux indépendants : Thomas was alone.

Le défi est donc énorme pour le studio. En effet, il s’agit de renouveler l’exploit et que le second jeu atteigne la qualité et la popularité du premier. Je vends surement la peau de l’ours avant de l’avoir tué, mais j’ai la sensation que c’est un échec. Le jeu, Volume, est une merveille mais il s’adresse à un public plus restreint et par conséquent n’a pas le même écho auprès des joueurs.

Les jeux d’infiltration sont une micro-niche par rapport aux jeux de plateformes.

Volume

Introduction à Volume

Vous jouez Robert Locksley que tout le monde appelle Rob. C’est un voleur avec beaucoup de principes qui trouvent un jour un appareil de type « Volume ».

Cet appareil militaire contient une intelligence artificielle appelée Alan (le nom a été choisi par le service marketing). Elle apprends certaines règles à Rob (à travers le tutoriel) comme par exemple se dissimuler, faire un bruit pour déplacer le garde, se glisser le long des murs, etc.

Rob décide de se lancer dans le cambriolage à grande échelle et de mettre en pratique ses connaissances en infiltration et ses compétences en furtivité.

Le jeu a commencé.

Volume - niveau

Quelques points autour du jeu

Le jeu compte par défaut 100 niveaux, auquel il faut ajouter tous les niveaux créés par les joueurs et partagés. Le côté négatif (même TRÈS NÉGATIF), c’est que tous ces niveaux créés par les joueurs ne sont pas disponibles sur le workshop de Steam. En effet, Volume étant avant tout une création pour PlayStation, les niveaux sont entreposés dans un endroit accessible à tous.

Le classement se fait en fonction du temps que vous passez à résoudre un niveau. Je sais, c’est très bizarre. L’infiltration est pourtant une chose qui se fait doucement, en prenant son temps et en réfléchissant, mais là, ce n’est pas le cas. Je suppose que l’auteur veut que les joueurs découvrent dans un premier temps le niveau et une fois qu’ils le connaissent, qu’ils le jouent le plus rapidement possible.

La difficulté ? Pour certains, c’est trop facile, pour d’autres, comme moi, c’est trop difficile. Il est compliqué de satisfaire tout le monde, il y a toujours quelqu’un pour dire que le jeu est mal équilibré, mal fait, mal dosé… la solution la plus simple est peut-être et surement de la faire progressive.

Une extension est attendu courant 2016 pour la console PlayStation et son extension de réalité virtuelle. Ce DLC contiendra 30 niveaux en plus.

Volume - rob

Ma conclusion

Volume est un excellent jeu indépendant malgré ses défauts. Le jeu souffre de la célébrité de son auteur. Après avoir fait une petite merveille avec Thomas was alone, l’attente des joueurs est très forte mais surtout très élevée. Même si avec Volume ils ont réussi à faire quelque-chose d’excellent, ça reste sans aucun doute moins bien que le premier jeu.

Le jeu est disponible sur les deux principales plateformes d’ordinateur, ça serait une excellente chose qu’il soit porté aussi sur Linux. On est ou on n’est pas un jeu indépendant !

Si vous aimez les jeux d’infiltration, si vous pensez que furtivité rime avec rapidité, si vous adorez quand il est possible de jouer une tonne de niveaux créés par les joueurs, enfin, si vous avez aussi une âme de Robin des Bois, alors, ce jeu est fait pour vous. Vous pouvez acheter sur Steam le jeu Volume, il y a peu de chance que vous soyez déçu !

Volume est disponible depuis mi août 2015 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) mais aussi sur PlayStation 4 et PlayStation Vita.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]