Brawl - le logo

Brawl est un jeu d’action développé et publié par le studio polonais Bloober Team.

Avant de parler sérieusement du jeu, je vais mettre les choses au point.

C’est vrai que Brawl s’inspire de Bomberman, mais, je tiens à rappeler que Bomberman est sorti pour la première fois en 1983. Maintenant, est-ce honnête de dire encore et redire encore et encore que Brawl est un clone de Bomberman ?

Le premier jeu de plateformes est Donkey Kong sorti en 1981. Est-ce qu’à chaque fois qu’un jeu de plateformes sort sur le marché (et Dieu sait qu’il y en a énormément), tout le monde dit Mais il s’inspire de Donkey Kong ! ou bien C’est un clone de Donkey Kong ! ou comme j’ai pu lire Préparez vos avocats car c’est Nintendo qui a inventé le premier jeu de plateformes avec Donkey Kong et Nintendo n’aime pas qu’on les copie !

Tout cela est d’un ridicule, et bien, c’est la même chose pour Brawl !

Brawl est un superbe jeu indépendant comme j’aime !

Brawl

Introduction à Brawl

L’histoire est complètement déjantée dans un monde tout aussi déjanté (l’Emporium) avec des personnages qui le sont tout autant.

Pour commencer, vous choisissez votre personnage. Il y en a huit au total mais seulement quatre sont disponible pour commencer, les autres, il faudra les débloquer. Chacun de ces personnages a sa propre histoire et ses propres compétences. Il y a le clown triste (petit, il se déplace sur un monocycle), la fille (aveugle, elle porte sur ses épaules son ours en peluche qui la guide et la défend), la marionnettiste (elle ressemble plutôt à une poupée et elle est la Reine d’Emporium) et le mannequin (c’est un mannequin de « crash test » (ce n’est pas trop dans la culture française) qui a perdu ses jambes et se déplace donc en fauteuil roulant).

Après avoir choisi votre personnage, vous avez une introduction spécifique vous permettant de découvrir votre histoire et puis, le jeu commence. Le premier niveau vous donne l’occasion d’apprendre à maîtriser vos compétences.

Quelques points autour du jeu

Ça me semble un point important, tous les personnages se déplacent uniquement d’un trois-quart de case. Je sais, c’est bizarre et surtout, ce n’est pas évident à gérer mais c’est ainsi. Je dis « tous les personnages » mais à vrai dire, c’est plutôt ceux que j’ai eu l’occasion de tester.

Quand vous serez dans un labyrinthe et que vous devrez détruire vos adversaires. Vous trouverez, des fois, des bonus dans les caisses en bois. Attention, vos ennemis peuvent les récupérer. Je ne sais pas s’ils les utilisent, mais quand ils passent dessus, les bonus disparaissent.

Je n’ai pas eu l’occasion de le tester, mais avec Brawl, vous pouvez jouer à plusieurs. Plus de 20 cartes différentes sont mises à disposition des joueurs (d’ailleurs, ça se joue à 4 joueurs au maximum).

Brawl - attention

Ma conclusion

Brawl est une petite merveille comme jeu indépendant et j’adore. J’adore son univers complètement dingue, j’adore l’ambiance du jeu, j’adore aussi l’histoire unique pour chaque personnage, bref, il n’y a que du « j’adore ».

Cerise sur le gateau, le jeu fonctionne sur toutes les plateformes d’ordinateur et est traduit en 11 langues différentes ! C’est du travail de pro, tout simplement.

Si vous aimez les univers complètement loufoque, si vous appréciez naviguer entre folie et horreur, si vous adorez courir après vos victimes pour les massacrer même si ce sont des monstres sadiques, enfin, si vous vous savez plus malin que tous, alors, ce jeu est fait pour vous ! Vous pouvez retrouver le jeu Brawl sur Steam, ne vous privez pas d’une petite merveille.

Brawl est disponible depuis mi août 2015 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]