Mordheim: City of the Damned est un jeu de rôle tactique au tour par tour développé par le studio canadien Rogue Factor et publié par Focus Home Interactive.

Avant de commencer à parler du jeu en lui-même, je tiens à vous rappeler quelques faits.

L’éditeur de Mordheim: City of the Damned, Focus Home, est connu pour avoir produit (et continuer à produire, d’ailleurs) une multitude gros jeux incontournables pour leur qualité et leur intérêt (dont fait parti ce jeu, bien évidement). Cet éditeur est français.

Maintenant, concernant le monde où se déroule l’histoire. Mordheim: City of the Damned se déroule dans la ville de Mordheim qui se situe dans le monde médiéval fantastique de Warhammer (un jeu de plateau créé par Games Workshop).

Introduction à Mordheim: City of the Damned

Une comète à deux queues (symbole du dieu Sigmar avec le marteau de guerre) est aperçue dans le ciel, elle se dirige vers Mordheim, la capitale de l’Ostermark (une région du monde Warhammer). La comète s’écrase sur la ville la rasant quasi-complètement, seul le monastère des Soeurs de Sigmar au centre de Mordheim ne subit aucun dégât.

En s’écrasant, la comète explose et une multitude de cristaux verts s’éparpillent à travers la ville. Ces cristaux ont des pouvoirs magiques particuliers.

En provenance de toute la planète, des bandes se dirigent vers Mordheim dans l’objectif de récupérer ses cristaux.

Vous dirigez une de ses bandes composée d’un capitaine, d’un soldat d’élite et de trois recrues pour commencer.

Les bandes disponibles sont : les Mercenaires humains, les Soeurs de Sigmar, le Culte des Possédés et les Skavens.

Quelques points autour du jeu

Le jeu compte à ce jour 6 extensions. Quatre de ces DLCs vous permettent de débloquer de nouvelles classes pour vos bandes. Les deux dernières extensions rajoutent deux bandes supplémentaires : les Répurgateurs et les Mort-Vivants.

Dans le jeu original, il existe plus de 30 bandes différentes. Je peux vous citer, entre autres, les orcs et les gobelins, les chasseurs de trésors nains, les hommes-bêtes, les hommes-lézards, les hauts elfes, etc.

Après avoir formé votre bande, plusieurs quêtes vous sont proposées. Exécutez les, ramenez des cristaux mais aussi de l’or et des équipements que vous aurez ramassé dans les coffres ou sur les cadavres de vos ennemis.

Après chaque quête, vous devez payer les membres de votre bande ayant participés à une mission ainsi que les blessés pour qu’ils soient soignés par des médecins. Un de vos personnages blessés légèrement aura quelques jours d’indisponibilité alors que s’il est blessé gravement, il pourra être mutilé et être plusieurs jours / semaines alité.

ATTENTION, gérez bien votre argent pour ne pas vous retrouver à court.

En fonction de leurs actions, les membres de votre bande envoyés en mission gagnent de l’expérience. En montant de niveau, vous pourrez choisir d’augmenter telle ou telle caractéristique.

Chacune des bandes a un grand chef au dessus. Ce chef vous donne des objectifs à remplir, ils passent avant tous les autres !

En progressant dans le jeu, vous débloquerez plus de places dans votre bande. Vous pourrez alors engager de nouvelles recrues ou des francs-tireurs (pour ne pas dire des mercenaires).

Ma conclusion

Il y a de quoi parler et écrire sur Mordheim: City of the Damned pendant des heures et des heures. Ce jeu est un petit chef d’oeuvre. Après, on peut se poser la question… est-ce que Mordheim: City of the Damned est encore un jeu indépendant ou bien un jeu de type Triple A ?

Ce que je voudrais ? Je me doute bien qu’il n’est pas possible d’intégrer la trentaine de bandes dans le jeu, mais j’aimerai bien que le nombre augmente un peu et que les auteurs nous en rajoute plusieurs pour en avoir au moins une dizaine !

Si vous aimez le monde très spécial de Warhammer, si vous avez toujours rêvé de jouer des Skavens, si vous êtes un champion dans les combats tactiques, si vous savez gérer rigoureusement votre budget, et bien, faites-vous plaisir ! Achetez dès maintenant le jeu Mordheim: City of the Damned dans la boutique de Steam, j’ai adoré le jeu et je suis sûr que vous aussi vous allez l’aimer !

Mordheim: City of the Damned est disponible depuis mi novembre 2015 sur Steam (Microsoft Windows) et depuis octobre 2016 sur PlayStation 4 et Xbox One.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]