Hue est un jeu de plateformes développé par le studio anglais Fiddlesticks Games et publié par Curve Digital.

Pour être plus précis, c’est un jeu de plateformes chromatiques. Ce n’est pas le premier sur lequel je tombe, mais c’est définitivement le meilleur. L’histoire, la réalisation, le gameplay, tout cela, c’est de l’excellent travail.

Une petite précision avant de se pencher sur l’histoire du jeu. Le titre du jeu est Hue, mais c’est aussi le prénom du jeune garçon, le héros de l’histoire. Hue est un mot anglais, si on le traduit en français, on obtient le terme teinte.

Selon Wikipédia, dans les systèmes de description de couleur informatique, la teinte est la forme pure d’une couleur, c’est-à-dire sans adjonction de blanc. Les teintes sont visualisées sur le pourtour d’un cercle chromatique.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette définition résume le jeu.

Introduction à Hue

Hue est un jeune garçon. Alors qu’il se promène dans son rêve, il tombe sur une lettre, une lettre d’une femme que l’on suppose très vite être sa mère.

Elle a eu un différent avec le Docteur Grey (grey se traduit en français par gris) au sujet de la perception et de la maîtrise des couleurs à travers un anneau les contrôlant. Suite à ce différent, elle a pris une étrange teinte et est devenue invisible, alors que l’anneau lui explosa en plusieurs morceaux.

A son réveil, Hue découvre au niveau du port un de ses fragments de l’anneau, la couleur bleue.

Ce sont deux révélations d’un coup. 1/ Il maîtrise désormais la couleur bleue et peut l’ajouter à son environnement selon ses besoins et 2/ sa mère n’est pas partie sans laisser un mot, elle a juste un gros problème avec les couleurs et veille toujours sur lui, même s’il ne la voit pas.

D’ailleurs, d’autres lettres suivent et suivront encore.

Hue continue de chercher. Il descend dans une grotte, sauve un mineur bloqué, rencontre une hippie et finalement découvre la couleur violette.

Le jeu a bien commencé et il y a plein d’autres couleurs à trouver.

Quelques points autour du jeu

Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous découvrirez de couleurs et plus vous aurez à les maîtriser pour progresser. Par exemple, si vous avez un obstacle rouge devant vous, vous choisissez dans votre anneau la couleur rouge et hop, l’obstacle se dilue dans le fond vous permettant de le passer sans ennuie.

Il est conseillé de jouer au jeu avec une manette (Steam bien évidemment). En effet, dans certains tableaux, il est nécessaire de changer rapidement de couleur. Si vous jouez avec le clavier et la souris, il vous faut soit avoir une troisième main, soit vous devez être un rapide… alors qu’en ayant une manette, tout se trouve sous la main.

Le jeu a une durée de vie de 5 heures en moyenne… je suppose que ça veut dire que certains terminent Hue en deux ou trois heures et moi, de mon côté, au bout de 4 heures, je n’ai même pas fait un dixième du jeu… mais bon, je suis une buse dans les jeux de plateformes !!

Ma conclusion

Hue est un excellent jeu indépendant avec une superbe histoire. Il est à conseiller à tous, oui, même à vous.

J’apprécie que les auteurs aient traduit le jeu en cinq langues différentes, dont le français… c’est beaucoup plus facile pour comprendre l’histoire.

Si vous aimez les jeux de plateformes, si vous appréciez les belles histoires (genre un fils qui part à la recherche de sa mère disparue), si vous vous sentez à l’aise face à la difficulté, si les belles couleurs vous plaisent, alors, ce jeu est fait pour vous. Vous pouvez acquérir dans la boutique de Steam le jeu Hue, ne vous privez pas et faites vous plaisir !

Hue est sorti fin août 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux). Le jeu est aussi disponible sur PlayStation Vita, PlayStation 4 et Xbox One.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]