Siegecraft Commander est un jeu de stratégie en temps réel développé et publié par le studio australien Blowfish Studios.

Ça fait depuis 2014 que je suis ce jeu et je dois dire que je suis bien content de pouvoir enfin y jouer. Siegecraft Commander est une très agréable surprise. Je m’attendais à trouver un jeu avec de légers éléments de stratégie (plutôt de rapidité) et je me trouve devant un jeu avec des éléments poussés de stratégie, de tactique et même (enfin, plutôt et surtout) de fabrication. Mais je vais aborder tout cela par la suite.

Le jeu se déroule dans un monde de type médiéval fantastique où plusieurs races existent et se font la guerre. Vous jouez les humains et vos adversaires sont les hommes lézards.

Introduction à Siegecraft Commander

Vous faites parti d’un commando humain envoyé en plein territoire des hommes lézards. Votre objectif est de déployer votre base, de détruire les bâtiments des hommes lézards en construisant les vôtres et bien sûr ceux qui conviennent le mieux à la situation.

Le jeu se joue en temps réel, c’est à dire que si vous perdez du temps à réfléchir sur votre stratégie au lieu d’agir, votre ennemi, lui, n’a pas de doute et passe des ordres pour vous éradiquer tout en se renforçant (bon, pas forcément dans les premiers niveaux mais comptez-y pour la suite).

Vous débutez avec un « keep », c’est votre maison-mère. A partir du moment où votre maison mère est détruite, vous avez perdu, donc, protégez là bien.

De cette maison mère, vous pouvez construire d’autres bâtiments. Tous ces bâtiments sont reliés entre eux par un mur. Si un bâtiment mère se fait détruire, tous les bâtiments fils et filles se détruisent automatiquement, d’où l’importance de protéger la maison-mère qui est la source de votre expansion sur le territoire des hommes-lézards.

Au début du jeu (bon, au premier niveau), il y a trois bâtiments à connaitre. L’avant-poste (« outpost » dans le jeu) est une extension de la maison mère, il propose la même chose. Un avant-poste peut envoyer des barils de poudre pour se défendre ou attaquer les bâtiments ennemis mais il peut aussi construire la garnison (qui permet ensuite de construire les baraquements et de produire des soldats) et l’armurerie (qui donne la possibilité de construire un canon avec une cadence de tir très très petite pour se défendre).

Vous verrez que certains bâtiments nécessitent des cristaux et de l’or pour être fabriqués et fonctionner. Il y a des gisements pour ces deux produits, il suffit de construire un avant-poste sur la zone du gisement et c’est bon !

La construction de bâtiments (comme l’envoie de barils de poudre) se fait avec un arc que vous tendez dans la direction où vous voulez faire construire votre nouvelle structure. Plus vous tendez votre arc, plus vous construisez loin… A aucun moment, il est indiqué où vous visez… si vous ratez, tant pis, comme il n’est pas possible de détruire un bâtiment, vous devez faire avec !

Quelques points autour du jeu

Il y a une histoire autour du jeu. Une dizaine de personnages interviennent en début, en cours, en fin de partie pour s’échanger des remarques, des blagues… c’est franchement mauvais, mais il y a parfois des informations utiles dans l’ensemble, donc, jetez un oeil dessus.

J’ai remarqué que pour certaines zones appartenant à l’ennemi, je n’ai pas besoin d’attaquer avec un avant-poste. Il me suffit de construire deux / trois baraquements et mes soldats sont suffisants pour gagner… mais ce n’est pas toujours le cas, malheureusement.

Attaquer, attaquer, attaquer… c’est le seul mot que j’emploie ici. Pourtant, vous allez vous rendrez compte que ce n’est pas toujours la seule et unique solution qui s’offre à vous, oui, il vous faudra aussi savoir défendre, mais je vous rassure, après, vous pourrez contre-attaquer (un nouveau mot dans mon vocabulaire !!).

Le jeu propose de jouer à plusieurs. Même si je ne l’ai pas testé, je trouve cette idée de multijoueurs excellente. Siegecraft Commander est clairement adapté au multijoueur et ça doit être passionnant de combattre à côté d’autres joueurs humains contre d’autres humains.

Ma conclusion

Siegecraft Commander est une petite merveille que je recommande vivement. C’est un bon jeu indépendant qui va satisfaire tous ceux qui aiment les jeux de stratégie en temps réel (RTS).

Il y a une chose que j’aimerai bien voir, c’est la possibilité de détruire certains bâtiments que l’on a mal construit. Si c’est faisable, je n’ai pas trouvé.

Si vous aimez la stratégie, si vous adorez la tactique, si vous ne savez pas résister à des combats en temps réel, si vous raffolez de tout ce qui est médiéval fantastique, enfin, si vous avez toujours voulu botter le cul d’hommes lézards, alors, ce jeu est fait pour vous ! Vous pouvez trouver dès maintenant sur la boutique de Steam ce jeu Siegecraft Commander, faites vous plaisir, offrez-vous le, vous ne regretterez pas !

Siegecraft Commander est disponible depuis le 17 janvier 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur PlayStation 4. Il est possible d’utiliser la réalité virtuelle avec le HTC Vive.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]