Turgul: Rapid Fighting est un jeu de combat développé par le studio néo-zélandais Dynamic Soul Works et publié par OtakuMaker Studio.

Il y a trois points qui caractérisent ce jeu :

– son côté retro avec son graphisme pixelisé (je ne suis pas un grand amateur des jeux au graphisme rétro mais là, ça passe très bien).

– les combats qui sont l’élément moteur du jeu ; les combats se déroulent entre votre personnage principal et ses adversaires (mais je vous rassure, ce n’est pas tout).

– enfin, l’humour que l’on peut retrouver dans les textes, dans les graphismes mais surtout dans les adversaires (avec certains d’entre eux faisant référence à des personnages que nous connaissons tous).

Introduction à Turgul: Rapid Fighting

Le héros du jeu (et aussi le personnage que vous jouez) s’appelle Bambang. Bambang n’est pas n’importe qui (sinon, le jeu ne vous proposerait pas de le jouer), c’est un moine guerrier.

Se battre est un art de vivre pour Bambang et son objectif est de s’améliorer encore et encore pour devenir tout simplement le meilleur. Il va de soit qu’avec votre aide, les choses vont être plus faciles, enfin, on l’espère tous !

Régulièrement se tient le Tournoi Turgul. L’objectif est de battre tous les adversaires et le grand gagnant sera nommé le Roi du Tournoi Turgul. Ce titre honorifique a beaucoup d’importance pour les combattants de toute la planète.

Bambang se présente au Tournoi. Il arrive directement de son monastère et n’a pas un seul centime dans sa poche. Il se voit refusé l’entrée du Tournoi. Heureusement pour lui (mais pour vous aussi, il ne faut pas le cacher), Patrick un combattant propose à Bambang de se battre contre lui. Si Bambang gagne, Patrick lui paye son entrée au Tournoi Turgul.

Le jeu a déjà commencé et le premier combat vient de débuter.

Quelques points autour du jeu

Les combats se déroulent d’une manière originale. Vous cliquez, cliquez et cliquez encore sur le bouton gauche de la souris. Vous chargez ainsi la barre des coups. Cette barre à trois niveaux, le premier niveau se charge rapidement et permet de donner un coup normal, le second prend le double de temps à se charger et permet de frapper plus fort et pour le troisième niveau, c’est encore plus long à charger et fait vraiment mal à l’adversaire.

Le combat est en temps réel, vous chargez votre barre des coups en même temps que votre adversaire. Quand celui-ci s’apprête à vous frapper, un bouton vous permet de bloquer le coup et même des fois un autre bouton vous offre la possibilité de l’éviter. Ça ne fonctionne pas toujours, ce n’est pas tout le temps efficace à 100% mais si ça vous permet de garder quelques points de vie, tant mieux.

Après un combat, allez voir le marchand ambulant, il vous propose de quoi manger ce qui vous permet de guérir complètement en retrouvant tous vos points de vie.

Ma conclusion

Turgul: Rapid Fighting est un très bon jeu de combat. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer à ce jeu indépendant alors, il faut l’avouer, que je ne suis pas un amateur des jeux de bagarre. Ce qui me plait ici, c’est le principe de la barre de coups à charger et de ne pas avoir à apprendre des tonnes de combinaison de touches pour porter un coup !

Ce que j’aimerai bien, c’est une petite extension (un DLC) où on peut choisir plusieurs héros et pas forcément que Bambang ainsi, et ça c’est important, que la mise en place des succès (les achievements) Steam.

Si vous aimez les jeux de combat, si vous aussi vous voulez apprendre les coups qui font mal, si vous avez un petit faible pour les graphismes rétro enfin, si vous adorez quand un bon jeu a un prix très correct (moins de cinq euros), alors, faites vous plaisirs. Je vous encourage vivement à acheter dans le boutique de Steam ce jeu Turgul: Rapid Fighting, ce sont plusieurs heures de plaisir en perspective.

Turgul: Rapid Fighting est disponible depuis le 20 décembre 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]