Superhot est un jeu de tir à la première personne développé et publié par le studio polonais SUPERHOT Team.

Le jeu me fait penser, d’un certain côté, à Matrix. Vous savez la scène où Neo bouge tellement vite qu’il voit passer les balles et peut les éviter. Ici, ce qui caractérise Superhot, c’est que lorsque votre personnage ne bouge pas (c’est à dire quand vous touchez ni au clavier, ni à la souris ou ni à la manette), le temps s’arrête. Vous pouvez donc voir les balles en suspension dans l’air et c’est impressionnant.

Introduction à Superhot

Si j’ai bien compris, c’est une histoire d’informatique. Le serveur d’une société se fait attaquer et vous, vous en êtes le gardien. Les attaquants sont représentées par des individus oranges qui sont équipés de différentes armes. Vous, vous êtes bleu, vous pouvez vous saisir d’objets et d’armes dans les pièces mais aussi dans les mains des adversaires pour les éliminer.

Chaque zone à défendre est représentée par quelques pièces de bureau, de la rue, etc.

Vous avez des avantages par rapport à vos ennemis. Tout d’abord, quand vous cessez de bouger, le monde se fige. L’autre avantage, le principal selon moi, quand vous échouez dans la défense d’une zone, l’administrateur du système informatique a trouvé le moyen de recommencer encore et encore la défense jusque vous les repoussiez définitivement.

Dans chaque zone à défendre, vous allez avoir de plus en plus d’adversaire à affronter avec les poings, une batte de baseball, une épée, un pistolet (le pistolet est la première arme que vous avez à votre disposition), un fusil, une mitrailleuse… mais aussi des objets comme des boules de billard, des bouteilles, etc.

Quelques points autour du jeu

Dès le début du jeu, on est impliqué dans l’histoire de piratage avec un menu évoquant une interface DOS (texte) que pourrais avoir un administrateur sur son serveur. Même si je déteste ce genre d’interface, il ne faut pas le nier que ça participe à une plus profonde immersion dans le jeu et plus particulièrement dans l’histoire de Superhot.

Attention, si vous n’aimez pas mourir à répétition, vous risquez d’être vite déçu. Ici, vous allez mourir encore et encore. Mourir est un moyen de repérer d’où viennent les assaillants et d’inclure ce paramètre dans votre nouvelle tactique. Une autre chose pour les assaillants, en progressant dans les niveaux, vous découvrirez qu’ils n’ont pas toujours la même arme en refaisant les niveaux. C’est un paramètre à tenir compte et pour lequel il faut s’adapter.

Enfin, côté esthétique, c’est minimaliste. Tout est blanc sauf les ennemis qui sont oranges, les armes et objets que vous pouvez prendre et lancer noirs et vous dont les bras sont bleus. Pourtant, ce minimalisme en couleur ne dérange pas, au contraire.

Ma conclusion

J’aime bien ce jeu indépendant. Je trouve que Superhot est bien fait et surtout très prenant. D’ailleurs, quand j’en parle autour de moi, tout le monde me dit que c’est un super jeu, qu’il faut le posséder et surtout, qu’il faut y jouer.

Il y a deux choses que je voudrais. La première, c’est pouvoir redéfinir les touches, la seconde, c’est… une suite, bien évidemment !

Si vous aimez les jeux de type FPS, si vous appréciez le principe du seul contre tous, si vous vous sentez à l’aise avec une belle réalisation minimaliste, enfin, si vous voulez passer un bon moment devant votre ordinateur, alors, ce jeu est celui qu’il vous faut. Achetez dès maintenant le jeu Superhot dans la boutique de Steam, il n’attend que vous !

Superhot est disponible depuis le 25 février 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]