Death Squared est un jeu de réflexion développé et publié par le studio australien SMG Studio.

Le jeu peut se jouer seul mais aussi à plusieurs en mode local (de deux à quatre joueurs). En étant seul, vous contrôlez les différents robots avec des touches différentes (un robot avec les flèches et l’autre avec les touches du clavier anglais (rappel pour les développeurs, il existe des claviers différents pour chaque langue, ça serait bien de pouvoir les redéfinir)). En étant plusieurs joueurs sur un écran partagé, un est sur le clavier et les autres contrôlent leur robot avec une manette.

L’avantage de la partie solo, c’est que lorsque vous faites une mauvaise manipulation, vous savez de suite que ce n’est pas la faute d’un autre joueur.

Introduction à Death Squared

L’avenir nous réserve bien des surprises. Pendant l’Antiquité, les Romains avaient les jeux du cirque (comme les combats de gladiateurs dans les arènes) pour s’occuper. Dans un futur assez proche, nous aurons des jeux avec des robots pour distraire la population humaine de son ennui.

Les jeux de robots ? Oui, oui et ces jeux s’appellent même les Death Squared. Chaque humain contrôle son propre robot. L’objectif est d’amener ensemble son robot sur le cercle de même couleur.

Evidemment, si l’un d’entre vous échoue, vous passez tous à la trappe et si vous réussissez, vous serez téléporté au niveau suivant.

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte dans Death Squared.

Il y a des cubes de couleur transparents. Par exemple, un cube transparent rouge, le robot rouge passe à travers quand aux autres robots, c’est la même chose que des cubes normaux.

Il y a aussi des tourelles avec un laser. Si le laser est bleu, par exemple, il ne fait rien au robot bleu et détruit, par contre, les autres robots. Certaines tourelles ont un tir dans une direction précise, d’autres pivotent et sont des dangers permanents.

Il y a aussi des piques, des rouleaux compresseurs, des ascenseurs, etc.

Quelques points autour du jeu

Death Squared compte un total de 80 niveaux en mode solo. En multijoueurs, il y a 40 niveaux de disponible.

Ce jeu fait travailler votre cerveau. Il ne suffit pas de foncer pour arriver à destination. Il faut souvent réfléchir, tester en avançant prudemment et surtout s’organiser. Quand il faudra mettre en place des pyramides de robots, il faudra s’organiser et ce n’est pas forcément simple.

Un reproche, c’est la discussion en anglais dans le fond entre le narrateur et ce que je pense être un robot. Alors, soit ce qu’ils disent est important et il faut mettre des sous-titres pour ceux qui ne sont pas à l’aise en anglais, soit ce n’est pas important et c’est juste pour remplir, dans ce cas là, je vous invite à le supprimer et mettre plutôt une belle musique !

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu indépendant. Il est vraiment bien fait, il promet de longues heures de jeu et si vous avez encore des cheveux, vous allez surement vous arracher les derniers devant la « difficulté » de certains niveaux.

Ce que j’aimerai, c’est 1/ obtenir un portage sous Linux, 2/ une personnalisation des touches et 3/ une extension (ou un DLC, si vous préférez) avec plein d’autres niveaux.

Si vous aimez les jeux qui font travailler votre cerveau, si vous aimez les robots mignons comme tout, si vous savez que chaque jeu comme la vie est un défi permanent, enfin, si vous voulez soutenir un studio qui ne fait que des bons jeux (OTTTD), alors, n’attendez pas. Allez de suite dans le boutique de Steam et achetez cet excellent jeu indépendant, Death Squared.

Death Squared est disponible depuis le 14 mars 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) mais aussi sur PlayStation 4 et Xbox One.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]