Torment: Tides of Numenera est un jeu de rôle développé par le studio inXile Entertainment et publié par Techland Publishing.

Avant de parler du jeu en lui-même; il y a trois points qu’il est important de signaler.

Le premier est que Torment: Tides of Numenera utilise la même technologie que le célèbre jeu de rôle développé par Obsidian Entertainment : Pillars of Eternity. Cette technologie est une version modifiée, personnalisée du moteur Unity.

La seconde chose, Torment: Tides of Numenera se veut la suite du célèbre jeu de rôle Planescape: Torment sorti en janvier 2000. L’histoire se déroule dans le multivers de Planescape. Deux points intéressants, c’est que ce jeu, Planescape: Torment, a été développé Black Isle Studios dont une bonne partie des employés ont créé Obsidian Entertainment (le studio derrière Pillars of Eternity) lors de sa fermeture et a été publié par Interplay fondé par Brian Fargo qui est aussi le fondateur d’inXile Entertainment (le studio derrière Torment: Tides of Numenera).

Enfin, le dernier point, le jeu se déroule dans l’univers de Numenéra qui est un jeu de rôle … papier. Pour ceux qui ignorent ce que sont les jeux de rôle papier, sachez que lorsqu’il n’y avait pas d’ordinateur (au siècle dernier), les jeux de rôle se jouaient avec du papier, des dés et nous étions plusieurs autour d’une table.

Introduction à Torment: Tides of Numenera

Avant tout, il faut réaliser que l’histoire se déroule plus ou moins un milliard d’années dans le futur. Il faut se douter qu’avec autant d’années, de nombreuses civilisations sont nées et mortes, y compris la notre qui n’est même plus un souvenir pour personne.

Quand vous voyez le nombre de déchets que nous laissons sur la Terre, vous vous doutez bien qu’après toutes ces civilisations, la planète en a accumulé beaucoup. Dans Torment: Tides of Numenera, ce qui reste des précédentes civilisations sont des reliques, pas toujours comprises, mais recherchées par les humains. Elles sont appelées des numenéras.

Vous jouez le « dernier reliquat » (pourquoi dernier ? parce qu’il y en a eu d’autres avant vous et que pour l’instant, vous êtes le dernier) du Dieu Changeant. Le Dieu Changeant est un humain qui possède le pouvoir de transférer son âme (sa conscience) d’un corps à l’autre… c’est une sorte d’immortalité. Chaque corps qu’il abandonne pour un nouveau est appelé un reliquat… c’est votre cas.

Le Dieu Changeant est poursuivi, à travers vous, par une créature du Chaos, l’Affliction. Votre objectif est de vous sauver vous, et par la même occasion le Dieu Changeant, de cette créature.

Je continue sur le jeu

La création du personnage est tout simplement superbe. Pour commencer, diverses questions vous sont posées, à travers ces questions (lisez les bien, vous en trouverez des références par la suite), vous commencez la création du personnage. Ensuite, vous vous associez avec une ombre, un profil que vous finissez par personnaliser. Vous avez le choix entre trois classes : guerrier, aventurier ou magicien. Pour chaque classe, vous avez des compétences et des talents spécifiques… que vous pourrez améliorer. Et là, le jeu commence…

Vous rencontrez une partie de votre cerveau matérialisé sous la forme d’un spectre, vous rencontrez et affrontez pour la première fois l’Affliction puis après avoir emprunté une porte dimensionnelle, vous chutez. Le jeu commence enfin réellement avec la rencontre de deux personnages : Aligern et Callistege.

Chacun des deux individus vous proposera une destination, il faudra choisir parmi l’un d’entre eux deux, ou bien les envoyer paitre et découvrir de vous même le monde.

Ma conclusion

Torment: Tides of Numenera est un fabuleux jeu de rôle. Je ne sais pas d’ailleurs si à ce niveau là je peux parler de jeu indépendant puisqu’il y a eu plus de 4 millions de dollars investi par le studio à travers Kickstarter. Mais, peu importe, il en reste pas moins que c’est une petite merveille où les discussions avec les personnages et les choix effectués tout le long du jeu influencent le déroulement de la partie. Sans me tromper, je peux même dire que ces éléments (les discussions et les choix) ont plus d’importance que les combats qui sont secondaires.

Personnellement, je ne suis pas trop (pour ne pas dire pas du tout) amateur des jeux post-apocalyptiques. Et pourtant, Torment: Tides of Numenera m’a vraiment surpris par sa qualité de réalisation et, je l’admet aussi, par son histoire.

Si vous aimez les jeux de science fiction de type fin de civilisation, si vous êtes un amateur de jeux de rôle, si vous êtes d’accord sur l’expression que « ce sont dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe », si un jeu en français compte pour vous, alors, ne vous privez pas ! Je vous conseille de ne pas attendre et d’acheter ce jeu, Torment: Tides of Numenera, dans une boutique comme celle de Steam… ce sont des dizaines d’heures de jeu en perspective.

Torment: Tides of Numenera est disponible dans sa version définitive depuis le 28 février 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) mais aussi sur PlayStation 4 et Xbox One.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]