Wartile est un jeu de tactique développé et publié par le studio danois Playwood Project.

Avant tout, sachez que lorsque j’ai joué au jeu, il était en accès anticipé. Quand vous lancez Wartile, une fenêtre blanche ou noire s’ouvre et c’est tout. Vous devez patienter plusieurs minutes avant de voir s’afficher un texte difficilement lisible. Ensuite, un autre élément qui démontre que le jeu est loin d’être fini, directement, vous êtes guidé vers le tutoriel sans passer par le menu… je trouve cela surprenant et je déteste !

Introduction à Wartile

L’histoire se déroule en Scandinavie, dans le pays des vikings.

Si j’ai bien compris, vous jouez un villageois (un guerrier maniant la hache et le bouclier) qui décide de partir à l’aventure… un message des Dieux, une inspiration, un besoin, une dispute avec sa femme, un chef trop frileux… bref, la raison, nous l’ignorons, mais peu importe. Vous prenez votre embarcation (non, non, ce n’est pas un drakkar) et vous naviguez jusque vous abordez sur une petite île.

Vous trouvez un coffre (rempli d’or et d’objets), des adversaires (que vous tuez sans peine -vous êtes directement en mode auto-attaque- et contre lesquels vous pouvez utiliser votre compétence spéciale) et une chèvre que vous décidez de sacrifier à Eir.

Eir est une déesse mineure, servante de Freyja, spécialisée dans les plantes, les médicaments et les soins.

En contrepartie, Eir vous transmet le pouvoir de guérison.

Il est temps de rentrer au village.

Vous engagez un autre guerrier (vous avez le choix entre un avec une lance et un avec une hache et un bouclier), vous distribuez les objets ramenés de la première mission et vous partez pour une nouvelle aventure.

Le jeu a bien commencé.

Quelques points autour du jeu

Le jeu est en temps réel.

Le déplacement dépend du nombre de points de mouvement que possède votre guerrier. Le sol est découpé en hexagones. Vous déplacez votre personnage, vous attendez quelques secondes que la barre se recharge et hop, vous pouvez le redéplacer.

Les ennemis sont intelligents. Quand ils vous voient, ils foncent, enfin, ils se déplacent vers vous pour vous attaquer. La bonne idée, puisqu’il n’y a pas de limite de temps, est de vous positionner en hauteur (et oui, bonus d’attaque et de défense quand votre personnage est en hauteur) et d’attendre que l’adversaire s’approche. Vous pourrez alors le massacrer. L’attaque comme la défense est automatique, vous n’avez rien à faire sauf déplacer votre personnage ou utiliser ses talents (sous forme de cartes).

La même chose pour les coffres, vous n’avez pas à les crocheter, vous récupérez tout automatiquement. Par contre, vous ne pourrez vous équiper que dans le village.

Ma conclusion

Wartile est sans aucun doute un excellent jeu indépendant. J’adore ce style de jeu et j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir. J’ai hate de voir sa version finale avec plus de guerriers et plus d’aventures. J’espère qu’il y aura aussi plus de talents et plus d’objets.

Souhaitons que les versions Mac et Linux suivent rapidement. Une chose que j’espère voir ensuite, c’est une nouvelle campagne avec des scénarios s’inspirant des pillages en Angleterre.

Si vous êtes un amateur de jeux de tactique, si vous craquez (positivement) pour les vikings, si un jeu en accès anticipé (mais bien jouable) ne vous décourage pas, si vous aimez quand un jeu est superbement réalisé, alors, cherchez votre carte bancaire. Le jeu, Wartile, vous attend dans la boutique Steam, l’acheter est une bonne chose pour vous mais aussi pour le studio, faites vous plaisir !

Wartile est disponible depuis le 17 mars 2017 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive devrait être disponible fin 2017 ou début 2018. Lors de la sortie du jeu dans sa version finale, il devrait être (conditionnel) aussi proposé sur Mac et Linux.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]