World to the West est un jeu d’action développé par le studio norvégien Rain Games et publié par Soedesco.

Ce jeu est une petite merveille dans tous les sens du terme, que ce soit au niveau de l’histoire, au niveau de la réalisation mais aussi au niveau des valeurs qu’il met en avant. Bref, avec World to the West, vous avez un bon jeu que vous pouvez mettre dans les mains d’un enfant sans vous demander si le jeu n’est pas trop violent pour lui (ou elle).

Bon, maintenant que j’ai dit ce que je pense de World to the West, abordons l’histoire.

Introduction à World to the West

Le jeu se déroule dans un monde à part peuplé par des humains et où la magie côtoie la science.

Il y a dans ce jeu quatre personnages importants. Vous allez les jouer les uns après les autres puis indifféremment quand ils sont ensemble. Ce sont :

  • Miss Teri, une mercenaire qui se sert de son écharpe comme arme mais aussi comme moyen pour sauter d’une plateforme à l’autre. Elle trouve rapidement des lunettes qui lui permettent d’hypnotiser et contrôler tous les animaux sauvages.
  • Lord Clonington est fort et a beaucoup de points de vie. Il s’imagine comme le Monsieur Muscle du monde alors qu’il n’est qu’un clone très imprudent.
  • Knaus est un jeune enfant qui peut avec sa pelle se déplacer sous la terre et éviter ainsi les ennemis. Il trouve rapidement des patins qui lui permettent de se déplacer sur l’eau.
  • Lumina est une teslamancer, c’est à dire que c’est une sorte de magicienne maitrisant l’électricité. Son pouvoir est la téléportation sur de courtes distances.

Toutes ces personnes ont leur propre histoire à vivre mais ils vont se rencontrer plusieurs fois et avoir besoin les uns des autres.

Une vieille dame, très très vieille dame bleue a prophétisé leur rencontre et le fait qu’ils allaient ensemble devoir découvrir le mystère de l’ouest. Ils vivent donc leur propre aventure et, petit à petit, ces quêtes distinctes deviennent une histoire commune qu’ils vont mener ensemble.

Quelques points autour du jeu

Régulièrement, vous allez trouver des totems avec les quatre visages de nos héros. Ces totems sont à la fois des points de sauvegarde, des points pour voyager rapidement sur la carte et des moyens pour utiliser le personnage de votre choix.

La carte est la même pour les quatre héros. A certains moments, l’un de vos personnages sera stoppé dans la progression de son aventure. Le seul moyen, faire appel à un autre héros pour qu’il débloque la situation. Vous ne pouvez pas y échapper, c’est ainsi.

Les auteurs annoncent qu’il y a dans World to the West des références à leur précédent jeu qui a été un énorme succès: Teslagrad. Comme je n’ai pas encore pris le temps d’y jouer, je ne peux rien vous confirmer. Mais, je vous rassure, ça n’influe pas sur le jeu en lui même ou sur son histoire, enfin, rien que j’ai remarqué !

Ma conclusion

World to the West est un excellent, que dis-je, un fabuleux jeu indépendant que je conseille à tout le monde ; OUI, à tout le monde sans exception.

Pour les francophones qui jouent qu’aux jeux traduit dans la langue de Molière, je vous rassure, World to the West est traduit dans neuf langues dont le français. La traduction est vraiment bien faite.

Si vous aimez les jeux mélangeant aventure et réflexion, si vous adorez l’idée de jouer plusieurs personnages aux compétences très différentes les uns des autres, si la qualité de l’histoire compte autant que la qualité de la réalisation, si vous voulez un bon moment devant votre ordinateur, en famille, et bien, c’est le jeu qu’il vous faut. Je vous conseille, sans plus tarder, d’aller acheter ce jeu, World to the West, sur la boutique Steam, vous ne le regretterez pas, soyez en sûr.

World to the West est disponible depuis le 5 mai 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) et sur consoles (PlayStation 4, Xbox One, WiiU).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]