Willy-Nilly Knight est un jeu de rôle développé et publié par le studio russe Double Dice Games.

Ce jeu est une vraie très bonne surprise. Je m’attendais à un bon jeu, sans plus, et je me retrouve devant un petit chef d’oeuvre avec une bonne histoire, plein d’humour, de bonnes idées, un graphisme et design excellent, une musique correcte et pour soutenir l’ensemble, une programmation sans défaut.

Bon, avec tous ces compliments, vous comprenez que j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer à Willy-Nilly Knight.

Introduction à Willy-Nilly Knight

L’histoire se déroule au XXIème siècle et vous jouez un jeune adolescent dont le prénom est Arthur. Ce garçon mène la même vie que tous les adolescents, il habite chez Papa et Maman, il va au collège, il préfère passer son temps devant son ordinateur ou sa console à jouer que faire ses devoirs et après le diner, direction le lit pour être en forme pour la journée de demain.

Mais, aujourd’hui, le rêve que fait Arthur est un peu bizarre. D’habitude, Arthur est spectateur dans son rêve, il se voit faire des choses sans pouvoir influer dessus. Aujourd’hui, les choses sont différentes, Arthur est devenu acteur dans son rêve. Il décide d’avancer et il avance, il veut reculer et il peut reculer, il veut prendre l’épée enfoncée dans un rocher et … il y arrive.

Ce rêve est plus que bizarre. Arthur avance sur un chemin quand il entend les cris d’une jeune fille affolée. Elle court vers lui poursuivie par deux monstres. Cette jeune fille (dont le prénom est Guenièvre) se jette carrément dans ses bras et le supplie « ô mon chevalier, sauve moi de ses goblins ». Arthur n’a jamais vu de goblins et qu’une jeune fille le traite de chevalier, pourquoi pas, c’est un rêve !

Le combat est douloureux. Les deux goblins se jettent sur Arthur et lui leur donne des coups d’épées. Guenièvre est courageuse, elle envoie des sorts à distance sur ces goblins et soigne Arthur (toujours à distance) pour éviter qu’il succombe.

Mais est-il possible de mourir dans un rêve ?

Quelques points autour du jeu

A vrai dire, la question est plutôt : Est-ce qu’Arthur est vraiment dans son rêve ?

Frapper, cogner, lancer des sorts, tuer, soigner, tout cela rapporte des points d’expérience à nos deux héros. Quand l’un d’entre eux monte de niveau, il a un point compétence à dépenser (améliorer une compétence existante ou en apprendre une nouvelle active ou passive) et un point à mettre dans une de ses caractéristiques (force, dextérité, intelligence et vitalité). Arthur étant un tank, la force et la vitalité sont plus importants et pour Guenièvre, c’est l’intelligence.

Petit à petit, nos deux héros vont être rejoint par d’autres aventuriers. L’équipe d’Arthur le Chevalier ne peut que contenir que 4 personnages, Arthur compris. Les combats se font au tour par tour, les plus rapides agissant en premier. Attention, un adversaire d’un niveau plus faible que vous peut vous faire plus mal qu’un adversaire d’un niveau supérieur s’il possède une arme, pensez à faire des sauvegardes régulières.

L’objectif d’Arthur ? C’est un rêve, n’oubliez pas. Remplissez les quêtes qui vous sont données, il y en aura toujours une nouvelle pour vous faire aller de l’avant.

Ma conclusion

Willy-Nilly Knight est sans conteste un excellent jeu de rôle et d’action que je recommande à tout le monde et plus particulièrement aux amateurs de ce style de jeu.

Ce que je voudrais, c’est que le portage sur Mac fonctionne et voir apparaître un portage sous Linux, aussi.

Si vous aimez les jeux de rôle, si vous vous posez souvent la question sur la limite du rêve et de la réalité, si vous êtes fasciné par les adaptations des Chevaliers de la Table Ronde, si vous adorez quand un jeu est très bien réalisé, alors, faites vous plaisir. Je vous conseille, sans plus tarder, d’acquérir ce jeu, Willy-Nilly Knight, dans la boutique de Steam, c’est impossible de le regretter !

Willy-Nilly Knight est disponible depuis le 18 mai 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 2    Moyenne : 3/5]