Rogue-like, ce mot vous dit quelque chose ? Il s’agit d’un genre de jeu inspiré du jeu Rogue sorti en 1980 qui désigne un jeu où l’on explore des zones la plupart du temps générées aléatoirement et dont la mort définitive nous fait recommencer depuis le début. Cela vous fait peur ? Ne vous inquiétez pas, tout est fait pour apprendre de ses erreurs et évoluer de plus en plus loin en plus de débloquer des bonus permanents.

Flinthook, jeu en 2D du studio Tribute games fait partie de la pléthore de rogue-like qui pousse comme des champignons dans l’univers des jeux indépendants mais saura-t-il apporter sa touche personnelle et se différencier des autres ?

INTRODUCTION AU JEU

Dans Flinthook vous incarnez un petit pirate masqué doté de deux armes, un grappin et un pistolet laser qui tire des petites boules, ce mercenaire n’a d’autres motivations que celles de tout bon pirate : piller des bateaux sauf que cette fois-ci ça sera dans l’espace.

L’histoire débute par un petit tutoriel simple mais très efficace qui vous explique les différentes mécaniques, le grappin peut s’accrocher à tout sorte de crochets qui sont pendus par des cordes au plafond et ce en nombre afin de pouvoir toujours graviter dans les airs, le pistolet à des munitions infinies. Vous avez également deux atouts et de taille : un ralentisseur de temps pour mieux viser ou passer les phases de plateforme ainsi qu’un objet bonus qui peut être une grenade, un bombe givrante ou autre que vous ramasser en tuant les ennemis.

QUELQUES POINTS AUTOUT DU JEU

Le gameplay de Flinthook est très nerveux et dynamique, les actions s’enchaînent avec fluidité et vous serez surpris de la sensation jouissive de passer de crochet en crochet tout en éliminant les ennemis et en ralentissant le temps, il y a également la possibilité de faire du wall-jump, cela devient même vital si l’on veut éviter les pièges.

La mécanique du level design est simple : vous aborder un bateau au choix parmi deux ou trois proposés avec chacun leur spécificités et taux de difficulté (beaucoup d’ennemis, empoisonnée, pièges à gogo etc.), le bateau est décomposée en une série de pièces remplie de pièges et de monstres à détruire. Vous passez de pièce en pièce à l’aide d’un sas et vous pouvez très bien finir un niveau sans avoir fini toutes les pièces, il suffit de trouver le mini-boss.

Pour atteindre le premier boss, vous devrez finir 3 niveaux sans mourir et c’est là le point important et la dimension rogue-like, si vous mourrez vous recommencez les niveaux depuis le début avec vos améliorations, naturellement les niveaux sont générés aléatoirement. Les boss sont corsés et nécessite au moins de mourir une fois avant d’en venir à bout (sauf si vous êtes très « skillé »), le gap de difficulté augmente au fur et à mesure et de plus en plus de niveaux sont à faire sans mourir pour les boss suivants (quatre pour le 2eme boss, cinq pour le 3eme etc.) et naturellement la difficulté des niveaux augmente aussi.

Les développeurs ont tout de même prévu un système de sauvegarde qui fait que une fois un boss battu, vous n’avez plus à y revenir sauf en mode épique si vous le souhaitez (bon courage), une chose appréciable présente dans peu de rogue-like ou l’on doit en général tout refaire depuis le début.

Question direction artistique, rien à dire, le style pixel art fonctionne à merveille, les navires sont magnifiques et les détails très bien rendus, la musique présente est très dynamique et colle parfaitement à l’ambiance nerveuse du jeu. Certains pourront déplorer le fait que les décors ne changent pas, en effet les niveaux sont similaires du point de vue de l’environnement mais sont différents car générés aléatoirement, ce qui n’est donc de mon point du vue pas un souci.

Niveau bestiaire on est servi, du pirate de base qui ne tire qu’en ligne droite au lanceur de couteaux puis au lance-roquettes à tête chercheuse, la variété est présente et rend parfois les combats particulièrement ardus, il faut habillement jongler entre le ralentisseur de temps, les esquives et les tirs pour en venir à bout. Au fur et à mesure des niveaux, on retrouve certains ennemis similaires plus forts mais avec une couleur différente, un classique mais cela ne vient pas handicaper la variété des ennemis.

Au-delà des ennemis vous aurez à faire à des pièces truffées de piège et également assez difficiles en terme de plateforme, il faudra parfois esquiver des boulets de canon tout en jouant du grappin pour pas tomber dans la rangée de piques qui nous attend en dessous et avancer en évitant les tirs d’ennemis en même temps, autant vous dire que c’est pas forcément une partie de plaisir. Heureusement des récompenses sont présentes un peu partout, pour de l’argent qui nous permet d’acheter des améliorations comme de la vie dans des boutiques cachées à l’intérieur des niveaux et également de la vie dans des coffres. Vous aurez aussi la possibilité de passer un pacte avec le diable moyennant un gros cadeau mais aussi une grosse tuile (empoisonné, baisse des points de vie etc.), d’autres protagonistes sont disséminés dans les niveaux pour vous offrir divers bonus.

Enfin pour les boss, sortez votre skill, autant le premier est relativement facile mais le degré de difficulté augmente de façon exponentielle et il ne sera pas rare que vous vous arrachez les cheveux à partir du troisième boss. Ceci étant dit refaire les niveaux est un plaisir et l’on débloque des nouveaux bonus à chaque fois donc le combat en sera d’autant plus facile à chaque « run » que vous effectuerez.

CONCLUSION

Le studio Tribute Games a sorti son meilleur jeu de loin, derrière ses autres productions antérieures faisant polémique, Flinthook est une franche réussite pour les amateurs de challenge dans des jeux nerveux en 2D avec un gameplay impeccable et un personnage répondant au doigt et à l’œil. Cependant malgré sa DA mignonne et le design cosy du pirate, le jeu reste corsé et un challenge, ne vous étonnez donc pas de la difficulté environnante qui ne tachera en rien cet excellent jeu pour la somme de 14.99€ sur steam.

Flinthook est développé et publié par le studio canadien Tribute Games Inc et est disponible sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) depuis le 18 avril 2017.

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]