The Sexy Brutale est le nouveau bébé de Tequila Works, un studio auquel on doit également Rime sorti récemment mais également The invisible Hours et Deadlight. Si vous avez déjà lu Agatha Christie ou les romans de Sherlock Holmes, ce jeu est pour vous, un subtil mélange d’enquête, d’espionnage et de résolution d’énigmes est la base de ce jeu. Adulé par la critique et unique dans sa conception et sa narration, The Sexy Brutale tient-il ses promesses en tant que classique du genre ? La réponse dans ce test.

INTRODUCTION AU JEU

Dans The Sexy Brutale, vous incarnez un personnage dans un immense manoir qui se réveille et se retrouver nez à nez avec un fantôme qui lui demande de secourir les différents convives du manoir qui vont être manifestement victimes de meurtres. En effet le maître du manoir, l’étrange et énigmatique marquis Lucas a invité ses plus fidèles amis afin de se détendre dans l’immense parc d’attraction que constitue son manoir, casino, bar avec cocktails atypiques, animaux aussi exotiques que dangereux, objets rares, constituent les divertissements que ce bon marquis offre à ses invités sans parler de l’invitation au spectacle à 19h. La règle d’or du Marquis est que chaque invité doit porter un masque, après une discussion sommaire avec le fantôme, la quête d’indices débute.

QUELQUES POINTS AUTOUR DU JEU

Dans The Sexy Brutale, votre principale mission va être l’observation et l’espionnage, en effet vous avez la possibilité et même le devoir de regarder à travers les portes, ce qui vous permet non seulement d’écouter les conversations du personnel pas toujours bienveillant mais aussi d’en apprendre plus sur leurs plans machiavéliques pour tuer les invités. Vous aurez aussi la charge de suivre ces mêmes convives afin d’en savoir plus sur eux et ce qui les conduit à la mort afin de trouver une astuce pour empêcher cela. Comment faire me diriez-vous puisqu’ils sont morts ? Elémentaire mon cher Watson, votre personnage dispose de 12h pour sauver la personne, après quoi l’horloge revient irrémédiablement en arrière et vous recommencer la journée au même point de sauvegarde tout en conservant les secrets que vous avez découvert.

Ce système se révèle particulièrement ingénieux car il permet de recommencer autant de fois que l’on veut la journée et donc de revisiter les pièces, explorer des endroits où l’on n’était pas allé ou encore cette fois, sauver un innocent. Dans chaque pièce est clairement indiqué par un icone bleu les objets que l’on peut observer ou avec lesquelles on peut interagir, si l’on découvre un secret en écoutant une conversation, par exemple un passage secret ou un code de coffre-fort, celui-ci est instantanément ajouté sur la carte et enregistré, ce qui évite de recommencer les mêmes mécaniques.

Le point important est le fait que vous n’avez pas le droit de vous faire voir par une autre personne, personnel ou invité, autrement dit vous ne pouvez explorer une pièce que si vous êtes seul mais pouvez néanmoins suivre les invités en écoutant leur bruit de pas ou tout simplement en regardant à travers la porte. Nombre de secrets et d’énigmes sont disséminés dans le manoir, coffre-fort, passage secret, amulette diabolique et il y a également des cartes bonus à récupérer qui constituent un jeu de 52 cartes (as de trèfle etc.) qui permettent dans apprendre plus sur l’historique de chaque pièce et de certains personnages. The Sexy Brutale trouve également son intérêt dans la lecture et la narration, en effet chaque personnage a une histoire propre à lui et le manoir regorge d’anecdotes croustillantes concernant son propriétaire et autres histoires.

Il vous faudra régulièrement trouver des objets et chercher la bonne interaction ou tout simplement quoi en faire, par exemple il vous faudra remplacer de vraies balles de fusil par des balles à blanc, ou encore rétablir l’électricité en débloquant un passage secret, désactiver certaines caméras, tout cela dans le but de trouver la solution pour sauver la dizaine d’innocents du manoir. Chaque objet non-clé est perdu lorsque le temps revient en arrière mais vous avez la possibilité de le récupérer rapidement en mémorisant l’endroit où il se trouve, après l’avoir utilisé vous n’en avez plus besoin.

Quand vous parvenez à sauver un convive, vous récupérer son masque et donc les pouvoirs de celui-ci, on apprend très vite que l’on est connu dans le manoir et les invités sauvés se montrent chaleureux et amicaux envers vous, étrange car en temps normal ils vous chassent si vous entrez dans la même pièce qu’eux mais ceci à une explication « logique » que vous découvrirez à la fin du jeu. Les masques ont différentes propriétés, l’un permet de casser le verre en chantant, l’autre de révéler des fantômes qui vous aideront en vous donnant des indices ou encore un autre permet de crocheter les serrures, tout dépend de la personnalité de celui qui portait le masque. Celui qui aide à crocheter les serrures appartenait par exemple à un voleur d’exception.

Les meurtres se veulent très variées et fantaisistes, empoisonnement, pendaison, crémation, araignée géante, tout cela orchestré par le personnel qui on l’a compris n’est pas spécialement bienveillant envers les invités. On comprend aussi grâce à ces mises en scène que le marquis est quelqu’un aimant l’originalité et collectionner également les choses uniques (poissons très rares, trésors etc.), certains meurtres sont difficiles à résoudre comme d’autres très simples mais tout est fait pour que vous progressiez de manière naturelle et sans trop de difficultés.

Le manoir en lui-même est une œuvre d’art, il est magnifique et bourré de détails chaque zone à son ambiance propre et son lot de secrets sombres et variés. L’explorer est un réel plaisir, les textures et la qualité de la direction artistique nous en envoie plein la vue, une musique très vintage viendra mettre l’ambiance dans cette aventure intrigante et insolite.

Enfin le scénario et la narration sont de petites merveilles, vous en dire trop serait un spoil mais le twist final est absolument génial et l’histoire du marquis pour le moins intéressante. Toutes les réponses à vos questions concernant le mobile des meurtres, le fait que l’on remonte le temps ou encore qui se cache derrière le masque de chaque employé du manoir seront dévoilées à la toute fin du jeu. Ceci complété par toutes les documents qui permettent dans apprendre plus sur chaque personnage, lieu ou objet renforce l’univers atypique crée par les développeurs.

CONCLUSION

The Sexy Brutale est une franche réussite dans le genre polar, l’ambiance et l’histoire sont au rendez-vous, les mécaniques de jeu sont maitrisées à la perfection et le manoir est juste une œuvre de contemplation à lui tout seul. Après RIME, le studio Tequila Works à une nouvelle fois pondu un jeu qui sera dans les classiques du genre, si vous aimez les histoires intrigantes et les thrillers, vous ne serez pas déçu avec un scénario digne des plus grands films ou livres du genre. Pour 19.99€ sur Steam, vous aurez environ 8 à 10h de pur plaisir en prenant votre temps, sans compter les bonus que l’on peut récupérer après avoir tous les pouvoirs.

The Sexy Brutale est développé par le studio anglais Cavalier Game Studios et espagnol Tequila Works et publié par Badland Games et est disponible sur Steam (Microsoft Windows) depuis le 11 avril 2017.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]