Ghost of a Tale est apparu pour la première fois en 2014, le studio français SeithCG présentait le jeu à la Gamescom, un salon spécialisé en jeux vidéo, devant l’engouement suscité par son prototype, le principal développeur, Lionel Gallat a décidé de poursuivre son œuvre qui est aujourd’hui disponible en early-access. Le jeu est un action-rpg orienté espionnage et infiltration, loin des jeux d’aventure habituels où il est question de tuer des ennemis et d’avancer de manière linéaire, l’exploration sera votre principal objectif à travers Tilo, une petite souris très attachante qui est à la recherche de sa femme, Mera qui a été emprisonné et dont vous ne savez pas ce qu’elle est devenue.

INTRODUCTION AU JEU

Ghost of a Tale est un jeu d’infiltration, vous incarnez Tilo, petite souris chétive et discrète qui se retrouve emprisonné dans des geôles. Se réveillant dans sa cellule, Tilo trouve un message lui demandant de trouver quelqu’un et de s’échapper de la prison. Le principe de base du jeu est que Tilo n’a pas d’armes, il est dont en proie aux attaques des gardes, des rats géants (comparé à notre héros) qui vadrouillent en ronde dans ce labyrinthe. Celui-ci dispose néanmoins de cachettes multiples lui permettant de se dissimuler et d’échapper à la vigilance de ses ennemis, en outre de pourvoir faire une sauvegarde rapide dans chaque planque.

QUELQUES POINTS AUTOUR DU JEU

Tilo dispose de plusieurs actions, il peut courir à quatre pattes, ce qui sera le meilleur moyen de se faire repérer par les gardes, mais il peut également se déplacer de manière furtive, permettant ainsi de réduire fortement le bruit de ses pas et donc d’être plus discret dans sa progression. Tilo peut également sauter, ce qui lui permet d’accéder aux tables, tabourets, meubles etc. L’exploration sera le mot d’ordre dans Ghost of a Tale, fouillez une pièce de fond en comble puis vérifiez que vous n’avez rien oublié, en effet vous commencer sans carte, vous ne pouvez donc pas vous repérer au début et vous n’avez pas d’indice sur le déroulement de votre périple. Il est donc nécessaire d’explorer de fond en comble les geôles afin de trouver des indices, clés, papiers etc. vous finirez par trouver un carte sommaire qui vous donnera le plan des geôles et c’est tout, aucune information sur vos objectifs ou les objets dans les pièces, seuls les pnj avec lesquels vous aurez eu une interaction seront notifiés sur la carte.

La direction artiste ne sera pas sans rappeler Darks Souls, un monde au design mature et sombre entoure ce petit animal inoffensif, d’autre part le level-design permet le déblocage de très ingénieux raccourcis qui permettent de gagner beaucoup de temps lors des différents allers-retours que nous allons effectuer. Evoluer dans les tunnels sombres des geôles, apprécier les détails qui fourmillent dans les différentes prisons, prendre le temps de lire l’histoire des objets ou personnages que vous allez rencontrer sera un vrai plaisir.

Quelques énigmes viendront s’ajouter à vos quêtes, vous aurez à charge de trouver l’endroit où résoudre cette même énigme, parfois indiqué par les pnj, parfois c’est à vous de chercher. Vous aurez la possibilité de récupérer différents équipements, chapeau, armure, bottes qui auront des thématiques propres comme l’équipement du voleur etc. Si certains ne sont pas indispensables, d’autres seront absolument nécessaires pour venir à bout de certaines quêtes où l’on doit se déguiser pour tromper certains pnj, d’autres part selon les équipements, vous aurez des statistiques améliorées en résistance physique, au poison etc. L’early-access étant intégralement en anglais, il est impératif de maîtriser un minimum la langue de Shakespeare pour comprendre les nombreux dialogues ainsi que pour lire le « lore » (histoire) du jeu qui est très complet.

Question infiltration le principe est simple, les gardes ont un indicateur au-dessus de la tête en forme de losange qui se rempli petit à petit au fur et à mesure qu’ils vous repèrent, quand cet indicateur est rempli le garde vous pourchasse jusqu’à ce que vous trouvez un endroit pour vous cacher, chose importante vous ne pouvez évidemment pas vous cacher si vous êtes dans le champ de vision du garde. Il sera donc nécessaire de courir dans les dédales des niveaux parfois au hasard dans l’espoir de pouvoir se mettre à l’abri, sans quoi en deux coups de lance du garde vous êtes mort. Tilo n’a pas d’armes mais peut tout de même assommer ou attirer l’attention de certains ennemis grâce par exemple à des bouteilles en verre qu’il pourra lancer sur la tête des soldats sans casque ou bien sur un mur pour faire du bruit. Tilo en tant que voleur devra également subtiliser des papiers, clés et autres objets sur les gardes, pour se faire il suffit de s’approcher doucement du garde par derrière et de lui voler ses effets mais si vous êtes repéré, vous n’avez plus qu’à courir.

La difficulté du jeu ne viendra pas de l’intelligence artificielle car les gardes ne sont pas très alertes mais surtout de l’exploration, en effet le jeu vous laissant (quasiment) livré à vous-même, vous devrez parfois chercher longtemps avant de trouver un personnage ou de remplir une quête, il faudra donc user de patience, de recherche et de perspicacité. Ecouter attentivement ce que vous disent les pnj est un gros plus pour faciliter votre avancement, en effet dans leurs paroles se dissimulent parfois de précieux indices qui permettent de gagner bien du temps. Un des pnj, le forgeron pourra même moyennant finance, vous aider dans la résolution de certaines quêtes annexes en vous indiquant par exemple sur la carte l’emplacement de certains objets que vous cherchez (alléluia). D’autres pourront si vous les aider vous apprendre le crochetage de serrure ou bien à ne pas se blesser si vous tombez de haut ou encore comment recharger votre jauge de stamina (#Darks souls) qui est également votre jauge de vie et qui se réduira quand vous courrez et qui se rechargera en un petit laps de temps.

CONCLUSION

Pour une phase d’early-access sorti en 2015, le jeu est très complet, vous aurez accès à environ 30% du jeu total soit environ entre 6 et 7 heures de jeu en prenant son temps. Ghost of a Tale est atypique et vous n’aurez pas de jeux qui lui ressemblent, le design mignon et pittoresque de Tilo peut être trompeur quant à la nature de jeu. Excellent dans ses mécaniques de gameplay autant que dans sa direction artistique, Ghost of a Tale nécessitera de la patience, de l’observation et de l’exploration pour venir à bout des nombreuses quêtes qui vous incombent. Pour ceux qui apprécient l’exploration et qui ne sont pas rebutés par l’anglais, le jeu est une pure merveille qui est un must-have dans l’univers des jeux indépendants, pour les autres vous pouvez très bien attendre la version finale qui sera disponible intégralement en français, de quoi ravir nos amis chauvins. Pour 19,99 € sur Steam et une durée finale entre 15 et 20 heures, je ne peux que vous le conseiller soit en early-access soit dans sa version finale pour ceux qui préfèrent faire le jeu d’une traite.

Ghost of a Tale est développé et publié par le studio français SeithCG et est disponible sur Steam (Microsoft Windows) en accès anticipé depuis le 25 juillet 2016.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]