Darknet est un jeu de réflexion développé et publié par le développeur Edward McNeill.

Avant tout, sachez que ce jeu fonctionne sans la réalité virtuelle (comme la plupart des jeux) mais aussi avec le HTC Vive pour la réalité virtuelle. Tout le monde peut trouver son bonheur avec Darknet.

Ce jeu est une très agréable surprise. Je dois dire que j’ai joué à plusieurs jeux autour du « piratage » et globalement, j’ai été déçu. Mais ici, c’est autre chose et j’ai vraiment apprécié les règles et l’histoire…. car oui, il y a une histoire.

Introduction à Darknet

Vous êtes ce que nous appelons couramment un « pirate ». En échange d’argent, vous devez pirater des réseaux en un temps réduit.

Si vous réussissez régulièrement vos missions, votre compétence en piratage augmente et les missions qui vous sont confiées sont de plus en plus difficiles.

Le réseau que vous devez pirater consiste en un serveur « administrateur » (admin) entouré de serveurs ou de postes plus ou moins important. Le serveur admin peut être entouré d’autres serveurs assurant ainsi une barrière de sécurité.

Quand vous pénétrez sur un poste ou un serveur, votre objectif est d’injecter un ou plusieurs virus et de pénétrer le coeur de la machine pour en prendre le contrôle.

Pour les virus, vous démarrez au début de chaque mission avec un seul virus. En fonction de l’argent que vous gagnez en prenant le contrôle de postes ou de serveurs, vous pouvez acheter de nouveaux virus qui vous aideront à prendre plus vite le contrôle des machines.

Il y a d’autres programmes à acheter comme les hydres qui prennent automatiquement les serveurs et postes non protégés à côté d’une machine que vous contrôlez. Il y a aussi les exploits qui permettent de casser les protections de certains serveurs ou le cryptage ICE.

Quelques points autour du jeu

Avec l’argent que vous gagnez, vous pouvez acheter des bonus qui vous aideront au commencement de votre mission, un nouveau programme (le ver) ou l’accès à des réseaux mieux protégés (ce sont des niveaux supplémentaires).

Une fois que vous aurez compris et maîtrisé la logique de piratage d’un poste ou d’un serveur, vous découvrirez que prendre le contrôle d’un réseau est quelque chose qui se fait rapidement, même très rapidement. Bien évidemment, en grimpant dans les niveaux, la difficulté qui vous fait face est elle aussi de plus en plus forte.

Ma conclusion

J’adore ce jeu indépendant. C’est un défi continuel à la logique pour résoudre les niveaux rapidement en trouvant le point faible pour chaque serveur (ou machine) et j’aime ça. Il est normal que je vous conseille donc d’acquérir Darknet si vous ne l’avez pas encore fait.

Un autre élément admirable dans ce jeu, c’est qu’il est traduit en six langues différentes (y compris le français) MAIS la traduction comprends, ici, aussi le texte parlé… c’est tout simplement génial ! Par contre, la grosse déception, c’est que le jeu est fait sous Unity et il n’est pas disponible sous Linux et Mac, pourquoi ?

Si vous aimez l’idée de vous prendre pour un « pirate informatique », si vous adorez mettre votre cerveau au travail, si vous voulez des heures et des heures de jeu, enfin, si vous avez la réalité virtuelle, faites-vous alors plaisir. Je vous conseille d’acquérir dès maintenant dans la boutique de Steam le jeu indépendant Darknet (#DarknetGame), vous ne pouvez pas le regretter.

Darknet est disponible depuis le 8 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows). Pour la réalité virtuelle, vous pouvez utiliser le HTC Vive. Pour rappel, jouer en réalité virtuelle est facultatif, ce n’est pas une obligation.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]