Conarium est un jeu d’horreur psychologique développé par le studio turc Zoetrope Interactive et publié par Iceberg Interactive.

Le jeu s’inspire clairement d’un court roman de H.P. Lovecraft : Les Montagnes Hallucinées, selon les auteurs.

Pour ceux qui l’ignorent, Howard Phillips Lovecraft est un écrivain américain du début du XXème siècle spécialisé dans les romans d’horreur. A travers ses différents livres et nouvelles, il a mis en place une mythologie, un panthéon noir appelé le mythe de Cthulhu. Ce mythe tourne autour de dieux venus d’autres dimensions pour qui la race humaine ne représente rien, ou alors des outils pour leur retour sur Terre. Il y a des tonnes de choses à dire sur cet auteur. Si vous désirez en savoir légèrement plus, je vous invite à lire la fiche Wikipédia d’H. P. Lovecraft, si vous êtes intéressé par ses livres, sachez qu’ils sont disponibles gratuitement sur Internet.

Une dernière chose, que vous ayez lu, ou non, le roman Les Montagnes Hallucinées, cela ne change rien pour le jeu. Conarium s’inspire du roman, ce n’est pas une réécriture.

Introduction à Conarium

Vous vous appelez Frank Gilman et vous avez été engagé comme anthropologue pour une mission scientifique dans l’Antarctique (le pôle sud) par le Dr Faust.

Après un cauchemar, vous vous réveillez dans la salle de réunion dans la base de la mission scientifique. Vous avez un terrible mal de tête et portez sur la main un étrange appareil ressemblant à une montre que vous ne pouvez pas enlever. A côté de vous, une étrange machine émet ces bruits qui vous font souffrir, heureusement, ça passe rapidement.

Vous êtes seul dans la pièce.

Tout au moins au début, partout où vous allez, c’est vide. A croire que tous les membres de l’expédition ont disparu !?

Beaucoup de portes sont fermés. La seule solution pour qu’elles s’ouvrent, c’est de rétablir le courant. Vous allez devoir sortir, affronter la tempête de neige et trouver un autre bâtiment, vide, rassurez-vous. Dans la seconde pièce, il y a un générateur que vous devez remplir d’essence (un bidon est dans la même pièce), une fois fait, revenez dans la première pièce, activez les deux manettes et voilà, vous avez de l’électricité. Vous pouvez revenir dans le premier bâtiment et continuer vos recherches.

Quelques points autour du jeu

A certains moments, à certains endroits, vous avez besoin d’un objet pour en activer un autre (comme le bidon d’essence pour démarrer le générateur). Directement, l’objet rejoint votre inventaire, et automatiquement, il est sélectionné quand vous en avez besoin.

La base de la mission scientifique s’enfonce en profondeur, dans des sous-terrains datant d’il y a très longtemps. Il y a plusieurs ascenseurs vous permettant de naviguer entre les niveaux.

Le personnage que vous jouez, Frank Gilman, ne se rappelle de rien. La plupart de ses souvenirs, il va… enfin, vous allez vous les faire en lisant des livres, des documents laissés par vos collègues. Vous découvrirez, entre autres, que vous êtes mort… et revenu, changé.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une merveille. Les auteurs ont réussi à recréer l’ambiance, l’univers de H.P. Lovecraft dans Conarium et le tout est extrêmement bien réalisé, dans tous les sens du terme.

Le jeu est traduit dans 8 langues, dont le français. Merci. Par contre, ça serait une bonne chose, une très très bonne chose de porter Conarium aussi sur Linux et Mac.

Si vous aimez les jeux d’aventure et d’horreur, si vous êtes fasciné par le monde créé par H.P. Lovecraft, si vous voulez savoir comment il faut faire pour mourrir et revenir à la vie, enfin, si vous adorez avoir entre les mains un excellent jeu, alors, foncez ! N’attendez pas plus, achetez cet excellent jeu, Conarium, dans la boutique de Steam, vous ne le regretterez pas ! Quand à moi, je vais me replonger dans les livres de H.P Lovecraft.

Conarium est disponible depuis le 6 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]