The Artifact est un jeu de réflexion développé par le studio anglais Enigma Games et publié par Kiss.

Je trouve que ce jeu a un bon potentiel (une bonne histoire, une modélisation du vaisseau bien faite, etc) mais que c’est mal exploité. J’ai deux gros reproches à faire :

– Tout d’abord, le déplacement du héros est incroyablement mauvais. En effet, il ne se déplace pas naturellement mais vous devez deviner des endroits où il peut potentiellement aller et cliquer dessus pour qu’il évolue vers celui-ci. Si vous voulez regarder vers un endroit précis et que ce n’est pas dans le champs de vision défini par le jeu, et bien, tant pis pour vous. Bref, l’impression, c’est que tous les décors, tous les déplacements sont de petites animations précalculées et affichées quand vous cliquez dessus.

– Mini-jeu sur mini-jeu et encore des mini-jeux. Voilà pourquoi The Artifact n’est pas un jeu d’aventure, tout simplement parce que vous ne faites que des mini-jeux après des mini-jeux. En temps joué, l’aventure ne compte que pour 10%, le reste, vous essayez de résoudre un des mini-jeux pour avancer dans l’histoire.

Introduction à The Artifact

L’histoire est sympa.

Trois scientifiques sont en cryogénisation dans un vaisseau spatial pendant que l’équipage assure le voyage entre une planète lointaine, très lointaine et la Terre. C’est un voyage qui doit durer quelques années.

Vous vous réveillez de la cryogénisation. Vos deux collègues dorment toujours d’un sommeil artificiel. Le vaisseau spatial semble vide de son équipage. Pire, le vaisseau spatial semble avoir dévié de son trajet. Des messages, ici ou là, de membres de l’équipage sont accessibles sur les écrans des ordinateurs.

Vous avez dans la soute un artéfact extra-terrestre ramassé sur la planète que vous avez étudié. Cet artéfact semble être la clé d’une civilisation extra-terrestre, mais, est-il aussi responsable de la disparition de l’équipage ?

C’est l’enquête que vous allez mener, si vous ne désespérez pas devant la masse des mini-jeux.

Quelques points autour du jeu

Le DataQube est un élément important. Après l’avoir réparé, vous l’activez en cliquant sur l’oeil en haut à droite. Il permet de découvrir des choses cachées comme le code sur le digicode de la porte accédant à la soute.

Les auteurs évoquent un jeu d’évasion (« room escape » en anglais). Je ne suis pas vraiment d’accord. Ce jeu, en faisant abstraction des mini-jeux, tient plus du jeu d’aventure voire du jeu d’investigation. Certains évoquent un jeu de type point & click, pourquoi pas !

L’histoire est pas mal, mais pourtant, il manque le « pourquoi » et « comment » ainsi qu’une certaine logique. Pourquoi vous êtes en cryogénisation et pas le reste de l’équipage ? Si vous avez trouvé sur une planète cet artéfact, pourquoi les scientifiques ne l’étudient pas ? Comment se fait que cet artéfact ne soit pas dans une pièce close, protégée, isolée, gardée ? J’ai encore plein de questions à poser… 🙂

Ma conclusion

Globalement, j’aime bien The Artifact, c’est un bon jeu indépendant. C’est vrai qu’il y a plusieurs choses qui me déçoivent mais peut être est-ce tout simplement du au fait que mon attente pour ce jeu ne correspond à ce que veut faire le studio.

En début de jeu, vous découvrirez que le jeu est fait avec Unity. Unity est réputé pour permettre l’exportation d’un jeu sur Windows, Mac et Linux… où sont donc ces versions ?

Si vous aimez les jeux de science-fiction, si vous adorez résoudre des mini-jeux à la chaîne, si vous appréciez être guidé, dirigé dans un jeu, si la qualité de réalisation compte pour vous, enfin, si un prix inférieur à 8 euros vous semble réaliste, alors, celui là est fait pour vous !

N’attendez pas, achetez ce bon jeu indépendant dans la boutique de Steam, son nom est The Artifact. Certains joueurs évoquent une heure de jeu, mais une bonne heure… ne vous privez pas !

The Artifact est disponible depuis le 2 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]