This is the Police est un jeu de stratégie développé par le studio biélorusse Weappy Studio et publié par THQ Nordic.

Il faut admettre que ce jeu est très surprenant par son histoire et par sa jouabilité mais aussi, très agréable à jouer. La musique est bien réalisée (et j’apprécie l’idée de choisir un vinyl en chaque début de journée pour avoir une musique de fond pendant que vous prenez des décisions) et le graphisme, minimaliste, est pleinement satisfaisant.

Introduction à This is the Police

Le jeu se déroule aux Etats-Unis dans une ville de taille moyenne appelée Freeburg. Nous sommes à la fin des années 1980.

Vous jouez un homme proche de la soixantaine et vous vous appelez Jack Boyd. Vous êtes chef de la police de Freeburg et vous savez que dans 6 mois, vous partez à la retraite. Vous avez donc 180 jours à gérer le personnel de votre commissariat ainsi que votre vie privée qui a tourné au désastre dernièrement.

En effet, votre épouse, votre femme depuis un peu moins de 40 années est partie avec un jeune homme, un trentenaire. Même votre belle-mère, qui est exécrable comme toutes les belle-mères, vous soutient et vous aide à rechercher sa fille, votre femme.

This is the Police se divise en deux parties pendant vos six derniers mois de service. La première partie est un travail quotidien où vous devez envoyer vos officiers de police sur le terrain et vos inspecteurs, enquêter. En plus, vous devez gérer le recrutement de votre personnel, les demandes personnelles de certains de vos hommes et femmes, les demandes des personnalités de la ville, etc. La seconde partie est l’histoire de Jack Boyd sur ces 180 jours : votre vie privée avec votre femme qui est partie, votre relation tendue avec le Maire, votre collègue qui a trop fricoté avec la mafia locale et que vous pouvez sauver ou condamner, etc.

Quelques points autour du jeu

Ce n’est pas l’objectif du jeu, mais This is the Police soulève quand même indirectement la question. Est-ce que la mafia est une chose positive ou négative pour la société ?

La société idéale n’existe pas et la société parfaite n’existe pas plus. Il y a toujours des gens pour en profiter, pour en faire un minimum, pour mentir et tricher et cela, à tous les niveaux d’une société. Tous les patrons ne sont pas des ordures et tous les employés ne sont pas des victimes, c’est un constat faux.

Pour revenir à la mafia, n’est-elle pas le contre-pouvoir, le contre-poids dans la balance de la société. Vous avez des doutes… moi aussi. Elle pourrait être le contre-pouvoir si elle était « juste », à la différence de la société, mais elle n’est pas mieux… elle tue sans discernement, elle exploite le plus faible au profit du plus fort, elle vend et distribue tout ce qui est illégal (drogues, …) et ne cherche que le profit.

Une société sans volonté accompagnée d’une mafia exploitant ses faiblesses, que reste t-il comme espoir pour l’être humain ?

Bon, je n’ai pas trop parlé du jeu, mais le plus important avait été déjà abordé.

Ma conclusion

J’aime beaucoup This is the Police qui se révèle être un excellent jeu indépendant avec une vision très noire de la société (un contraste avec les couleurs du jeu reflétant un sentiment d’espoir). La réalisation est parfaite, l’histoire évolue à son rythme, bref, un jeu que je vous conseille vivement.

Si vous avez toujours rêvé de diriger un commissariat, si vous hésitez entre devenir un pion de la mafia ou la combattre fermement, si vous ne croyez pas que la vieillesse puisse être un naufrage, si vous aimez les jeux de gestion / simulation, enfin, si vous approuvez quand un excellent jeu est à petit prix (moins de 8 euros en période de solde). Alors, faites vous plaisir, achetez sans plus tarder ce jeu, This is the Police, dans la boutique de Steam, vous prendrez vraiment du plaisir à y jouer.

This is the Police est disponible depuis le 2 août 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux). La version console (PlayStation 4 et Xbox One) est disponible depuis le 22 mars 2017.

[Total : 1    Moyenne : 3/5]