Cryptark est un jeu de tir développé et publié par le studio canadien Alientrap.

Pour être plus précis, ce jeu est un twin stick shooter, c’est à dire qu’il est conseillé de jouer avec une manette de jeu, d’ailleurs, la bonne nouvelle, Cryptark supporte toutes les manettes, celle de Steam -bien évidemment- et les autres. Donc, avec votre manette de jeu, vous contrôlez un joystick pour le déplacement de votre personnage et vous dirigez l’autre joystick pour la direction de vos tirs… voilà pourquoi il est conseillé d’avoir deux joysticks sur votre manette.

Maintenant, évoquons le studio derrière ce jeu, Alientrap. Ils sont les auteurs de nombreux jeux indépendants de qualité dont le classique Capsized sorti en avril 2011 mais aussi l’excellent, le fabuleux, le génial Apotheon dont j’ai réalisé le test en janvier 2016 et sorti en février 2015.

Introduction à Cryptark

L’histoire se passe dans un futur très très lointain. L’Humanité a beaucoup évolué dans le sens où elle a découvert les voyages spatiaux, elle a colonisé une multitude de planète mais aussi, elle a fait la guerre avec de nombreuses races extraterrestres.

Vous jouez un mercenaire et justement, vous venez d’être engagé par un employeur désirant rester anonyme pour piller la carcasse de plusieurs vaisseaux extraterrestres. Votre mission est de récupérer des xénotechnologies avancées pour votre employeur.

Ça tombe bien, votre spécialité, justement, c’est le pillage de vaisseaux extraterrestres. Vous récupérez tout ce qui est monnayable et vous les revendez au plus offrant (quand vous trouvez des acheteurs).

Même si ceux-ci ne sont plus fonctionnels depuis plusieurs siècles, même si les extraterrestres ont disparu depuis longtemps, les systèmes de défense de ces vaisseaux spatiaux sont eux toujours efficaces et répondent au quart de seconde. C’est un travail qui demande du doigté.

Le nom de votre mission, le pillage de plusieurs vaisseaux, est appelé « Cryptark ».

Quelques points autour du jeu

Ce qui caractérise Cryptark, c’est le fait que les vaisseaux spatiaux sont générés. Vous pouvez jouer des dizaines de fois à ce jeu, vous n’aurez jamais les mêmes vaisseaux à découvrir.

Votre personnage est équipé d’une grosse armure de combat, il a à sa disposition son arme principale, une arme secondaire et un bouclier. Pour survivre, il va falloir savoir manier chacun des trois (arme, arme, bouclier) au bon moment face aux ennemis que vous allez affronter (ce ne sont pas des tendres).

L’attaque d’un de ces gros vaisseau ne peut pas être frontal, vous perdrez. Vous avez, avant de vous lancer, accès à une carte qui permet d’étudier la structure du vaisseau, ses défenses, les implications, les éléments où il faut vraiment intervenir et ceux que vous pouvez ignorer. Sachez que ce qui compte vraiment, c’est de détruire le noyau du vaisseau, ce noyau garde l’intelligence artificielle du vaisseau active et donc les défenses.

Ma conclusion

Cryptark est vraiment un très bon jeu indépendant. Le graphisme, la musique, l’ambiance, les idées, le développement, tout est vraiment bien fait et bien soigné. C’est un plaisir de jouer à ce jeu et il va sans conteste ravir tous les amateurs des jeux de tir.

Ce qui serait pas mal, c’est d’envisager un niveau pour les nuls car franchement, j’ai beau avoir passé des heures et des heures sur des jeux de tir, je suis toujours la cible idéale des tourelles… imaginez, juste des tourelles, même pas des gros gardiens !

Si vous aimez les jeux de tir et plus particulièrement les twin stick shooter, si vous êtes amateur de science fiction, si vous n’avez rien contre jouer un mercenaire et piller des vaisseaux, si vous adorez l’idée de planifier une attaque plutôt que foncer comme un gros bourrin, enfin, si une excellente réalisation est importante pour vous, alors, c’est le jeu qu’il vous faut. Je vous conseille d’acheter sans tarder ce jeu, Cryptark, dans la boutique de Steam, vous ne pouvez pas le regretter.

Cryptark est disponible depuis le 20 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]