Doctor Kvorak’s Obliteration Game est un jeu de réflexion développé et publié par le studio anglais Freekstorm.

Attention, ce jeu fonctionne sans et avec la réalité virtuelle. Si vous avez un ordinateur ordinaire, tout comme moi, vous pourrez jouer à Doctor Kvorak’s Obliteration Game. Si vous possédez un des systèmes de réalité virtuelle (la liste se trouve en fin de ce test), vous pourrez aussi y jouer.

Si vous vous demandez ce qu’est la réalité virtuelle, voici une brève explication. Les jeux ordinaires, quand vous tournez la tête sur la droite ou la gauche, vous voyez la pièce où se trouve votre ordinateur. Dans la réalité virtuelle, vous portez un casque et quand vous tournez la tête (ou vous vous retournez simplement) vous voyez les éléments du décors du jeu. Par l’intermédiaire du casque, vous êtes immergé dans le jeu.

Introduction à Doctor Kvorak’s Obliteration Game

L’histoire se déroule dans un futur très très lointain. Le Docteur Kvorak est un dingue, il faut l’admettre, ultra riche, ultra puissant, ultra megalomaniaque. Il a sous son contrôle plusieurs planètes. Le Docteur Kvorak organise un spectacle télévisuel suivi à travers tout l’univers par une multitude de spectateurs humains comme extraterrestres. (Nous supposons qu’à cette époque humains comme extraterrestres vivent en harmonie, parlent la même langue et vivent chacun sur leurs planètes).

Vous, vous jouez Greeboo, un petit extraterrestre bleu. Vous êtes le finaliste du jeu du Docteur Kvorak et le sort de nombreuses planètes (il y en a quinze pour être précis) repose entre vos mains toutes bleues.

A chaque niveau, vous avez un parcours à suivre, à ramasser des éléments mais surtout à reconstruire une planète. Pour cela, il faudra fouiller partout, résoudre des énigmes, sauter et surtout, utiliser votre cerveau. Si vous arrivez à reconstruire la planète, vous sauvez des milliards d’habitants, si ne réussissez pas, vous les condamnez.

Comme dit le Docteur Kvorak : « Libérer ou effacer »

Quelques points autour du jeu

En parcourant les différentes zones (correspondant aux différentes planètes), vous trouverez aussi des éléments de costumes pour votre personnage. Vous pourrez ainsi le personnaliser comme vous le voulez par la suite.

Dans les niveaux, il y a une solution pour tout, c’est ce qu’il faut vous dire. Bon, je vous l’accorde, ce n’est pas toujours très simple.

Souvent il faudra sauter. Dans le jeu normal, c’est simple, vous prenez de l’élan et ESPACE pour sauter. Dans la réalité virtuelle, je suis curieux de savoir comment ça se déroule ?!

Normalement, il y a un éditeur pour créer vous même vos propres niveaux et les sauver sur le Workshop de Steam, j’avoue ne pas l’avoir essayé, par contre, je n’ai pas vu le Workshop dans l’espace réservé au jeu… ça va surement être intégré par la suite.

Ma conclusion

Je dois avouer que j’ai été très agréablement surpris par Doctor Kvorak’s Obliteration Game. C’est un très bon jeu indépendant. J’admet qu’il est loin d’être parfait, par contre, qu’est-ce qu’il est addictif ! Après avoir commencé, je n’ai pas réussi à m’arrêter.

Il y a plusieurs améliorations que j’aimerai avoir. La première, c’est réduire le blah blah du Docteur Kvorak, qu’est-ce que c’est rasoir, surtout que c’est en anglais et quand le joueur n’est pas un Anglais, ça fait un bruit de fond gênant. L’autre chose, le jeu est fait avec Unity, où sont les versions Linux et Mac du jeu ??

Si vous aimez les jeux où il faut utiliser votre cerveau, si vous appréciez les jeux de plateformes, si ça vous intéresse d’avoir la vie de milliards de personnes entre les mains, enfin, si vous avez un équipement de réalité virtuelle et que vous cherchez un jeu très addictif, alors, il vous faut celui là ! Je vous invite, mieux, je vous conseille d’acheter ce jeu, Doctor Kvorak’s Obliteration Game, dans la boutique de Steam, il est excellent et vous allez vous amuser !

Doctor Kvorak’s Obliteration Game est disponible depuis le 26 juillet 2017 sur Steam (Microsoft Windows). Pour la réalité virtuelle, le jeu nécessite le HTC Vive, l’Oculus Rift ou le OSVR.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]