Hyper Light Drifter est un jeu d’action développé et publié par le studio Heart Machine.

Pour ceux qui lisent régulièrement les tests de jeux que je peux rédiger, ils se doutent de ce que je vais écrire en premier.

Et bien, voilà, je déteste les graphismes pixelisés. Pourtant, ici dans Hyper Light Drifter, le graphisme est superbe. Les décors sont d’une beauté incroyable, le choix des couleurs est excellent, bref, c’est du très bon travail. Je suis persuadé que si le graphisme n’aurait pas été pixelisé, il serait passé de « très bon » à « tout simplement parfait » !

Maintenant parlons de Hyper Light Drifter.

Introduction à Hyper Light Drifter

Avant tout, il me semble important de préciser que vous jouez un « drifter » et pour ceux qui l’ignorent, la traduction de « drifter » en français est « vagabond ».

L’histoire est assez vague. Je suppose qu’elle se déroule sur une planète lointaine colonisée par les Humains. Pour une raison ou une autre, la planète a perdu le contact avec les autres colonies et s’est retrouvée seule. Une guerre abominable s’est déclenchée entre les Humains et les Indigènes. Cette guerre a duré longtemps, plusieurs centaines d’années. Par manque de combattants et principalement, par manque de chefs, la guerre a pris fin et chacun vit désormais de son côté.

Le vagabond que vous jouez est atteint d’une maladie très rare. Le village où vos parents habitaient a été bombardé avec des armes bactériologiques, un des derniers, si ce n’est pas le dernier bombardement avant la fin de la guerre. Vous ne savez pas qui a envoyé les bombes, la seule chose dont vous vous rappelez, c’est que tout le village est mort. Vous étiez loin, vous avez donc survécu mais à cause de votre curiosité (vérifier s’il y a des survivants), vous avez été légèrement touché et vous avez besoin de soins constants.

Aujourd’hui, vous vagabondez à travers la planète à la recherche d’anciennes connaissances, de savoirs ou de technologies oubliées qui pourront vous permettre de vous guérir, définitivement. C’est un espoir que vous conservez, même s’il ne tient qu’à un seul fil.

Un petit medic-drone vous accompagne. Malheureusement, il n’est pas très évolué et vous devez faire appel à lui pour qu’il vous soigne. Il ne prendra aucune initiative, même si vous êtes mourant ou en train de vous faire massacrer lors d’un combat.

Alors que vous évoluez dans la forêt, le virus s’attaque à vous d’une manière plus forte que d’habitude. Vous perdez connaissance.

Quelques points autour du jeu

Vous vous réveillez dans une petite maison dans un village. Un habitant vous a ramassé, ramené chez lui et soigné. Ce village va être le point de départ de vos aventures. Il y a des commerces où vous pourrez faire vos courses. Il y a aussi devant votre maison un point de téléportation et surtout, le village est ouvert vers l’exploration.

L’histoire est simple. C’est un monde ouvert et vous pouvez aller où vous voulez sans aucune limitation. Explorez, affrontez les ennemis, ramassez tout ce que vous pouvez et n’oubliez pas de vous faire soigner quand vous êtes en mauvais état.

Bouton gauche de la souris, c’est l’arme principale à savoir une épée et le bouton droit, une arme secondaire de tir à distance. Attention, vous êtes limité dans le nombre de munitions.

Un point important, votre personnage fait des sauts en longueur (et pas en hauteur). Ses sauts vous permettent de franchir des précipices, des trous ou de passer d’un bâtiment à l’autre.

Ma conclusion

Il y a de quoi dire énormément de choses sur Hyper Light Drifter. Ce jeu indépendant est une vraie merveille que je conseille à tout le monde. Vous tomberez amoureux du monde, je n’en doute pas une seconde.

Si vous aimez les jeux d’exploration, si vous appréciez la science fiction, si vous ne savez pas résister à un beau jeu, si une histoire tragique vous attire, alors n’attendez pas ! Je vous invite à vous précipiter dans la boutique de Steam et d’acquérir de suite ce jeu, Hyper Light Drifter, il faut l’avoir dans sa ludothèque.

Hyper Light Drifter est disponible depuis le 31 mars 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) mais aussi sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]