Samurai Riot est un jeu de combat développé et publié par le studio français Wako Factory.

Bon, comme le titre vous l’indique, l’histoire se déroule dans le Japon Médiéval.

Il semble que beaucoup de jeunes (et de moins jeunes… hein, tu sais que je parle de toi pour les moins jeunes, là) sont fascinés par le Japon. C’est une chose que je n’arrive pas à comprendre. Qu’est-ce qu’il y a de spécial dans ce pays du soleil levant ??? L’histoire, la violence, les bandes dessinées, une culture ancienne, … ah oui, j’ai trouvé, les sushis… bon, je capitule, c’est vrai, nous n’avons pas les sushis en France, juste l’art de faire la cuisine.

Vous avez compris, je vais avoir un regard critique sur ce jeu et je ne vais rien laisser passer, bon, presque rien.

Introduction à Samurai Riot

Au commencement du jeu, vous avez le choix entre deux personnages :
– Sukane, une jeune femme de 24 ans, O-, qui mange du Natto et qui est toujours accompagnée d’Azu, son fidèle
– Tsurumaru, un homme de 33 ans, B+, qui mange du Onigiri et utilise des grenades.

Facile pour faire un choix, le groupe sanguin et le plat préféré, ce sont les éléments que tout joueur a besoin pour savoir quel personnage jouer. Mettre les compétences, le coup spécial ou l’armement, ça n’a traversé l’esprit de personne !!

Samurai Riot peut se jouer seul ou à deux, ça se décide lors de la sélection du personnage.

Il existe plusieurs écoles différentes, quatre sont débloquées au début. Faites votre choix, chacune vous apportant un bonus particulier et modifie les caractéristiques du personnage retenu.

Le jeu commence.

Au début, votre personnage est un incapable (les choses vont s’améliorer, rassurez-vous). Maître a décidé de vous envoyer en mission, vous devez ramener la tête du méchant adversaire.

– Qu’est-ce que vous dites et faites ?
– Oui Maître et vous partez en courant pour accomplir votre quête.

Quelques points autour du jeu

Tous les mètres, ou presque, vous aurez des ennemis à affronter. Plus vous avancez, plus les ennemis sont forts. De même, régulièrement, de nouveaux adversaires apparaitront et tous ces nouveaux sont de plus en plus agressifs, de plus en plus méchants et de plus en plus forts.

A force de combattre, votre barre de furie (ou de rage) se remplie. Une fois qu’elle est au maximum, automatiquement, elle se déclenche contre les adversaires à portée de mains, vous frappez dessus jusqu’il n’y ait plus personne sur qui cogner.

Une dernière critique… enfin, ce n’est pas vraiment une critique, c’est plutôt une constatation. Le jeu, Samurai Riot, est développé avec Unity. C’est devenu un outil incontournable des studios indépendants (mais pas que). L’avantage de Unity, c’est qu’il est possible d’exporter sur toutes les plateformes … et oui, le jeu peut fonctionner sur Linux et Mac, il faut juste le vouloir car pour le pouvoir, il n’y a aucune difficulté.

Ma conclusion

Samurai Riot est un bon jeu que je peux sans hésitation vous conseiller. Si en plus vous êtes à l’aise avec les jeux de combat et que vous fantasmez sur le Japon, ce jeu comblera toutes vos attentes.

Alors, n’attendez pas inutilement. Achetez directement ce jeu sur Steam, vous vous ferez un excellent cadeau !

Samurai Riot est disponible pour le 13 septembre 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]