Pankapu est un jeu de plateformes développé par le studio français Too Kind Studio et publié par Playdius et Plug In Digital.

Que ce soit graphiquement ou au niveau de l’histoire ou de la qualité de la programmation, quand j’ai lancé Pankapu pour la première fois, ça m’a fait penser directement aux premiers Rayman. Vous allez me dire pourquoi les premiers et pas les derniers, et bien, c’est simple, parce que je n’ai pas eu l’occasion d’avoir les derniers entre les mains, alors que pour les premiers, j’ai passé du temps dessus.

Mais parlons de Pankapu.

Introduction à Pankapu

L’histoire se déroule surement sur la Terre dans les années 1970. Nous sommes soit en Europe occidentale, soit en Amérique du Nord.

Pankapu débute avec une jeune femme, bon, une grande adolescente qui fait un cauchemar.

Son père rentre dans sa chambre et la rassure, il va lui raconter une histoire qui se transmet au sein de la famille. Sa grand-mère lui lisait déjà ce livre et elle même l’avait entendue de son grand-père, affirme t-il. Papa sort de son sac FNAC, un livre tout neuf tout beau et commence à le lire.

L’histoire se déroule à Omnia, dans le Royaume des Rêves. Comme nous nous en doutons tous, c’est un endroit paisible, joyeux ou il fait bon vivre… et pourtant, un jour, des monstres en provenance de l’Empire du Cauchemar ont traversé la frontière normalement imperméable entre les deux mondes. La noirceur, le mal, la corruption de ces créatures provenant du monde des cauchemars ont commencé à changer le Royaume des Rêves.

Iketomi (ne pas confondre avec Inktomi qui lui est le Dieu de la Recherche) est le Dieu protecteur du Royaume des Rêves. Il décide de donner naissance à un Gardien dont la mission est de repousser les créatures venant de l’Empire du Cauchemar et ce gardien s’appelle… Pankapu !

Bien évidemment, c’est vous qui jouez Pankapu.

La première mission que vous confie Iketomi, c’est d’aller s’enquérir d’Ohiti, un ou plutôt une esprit de la forêt qui ne donne plus signe de vie.

Le jeu commence.

Quelques points autour du jeu

Les touches à connaître en début de jeu sont : les flèches du clavier pour le déplacement, ESPACE pour le saut, S pour attaquer, Q pour parer et D pour attaquer vers le bas, l’épée en avant, quand vous êtes en l’air.

Une fois que vous avez achevé le jeu Pankapu, il y a une suite de disponible sous le nom de Pankapu – Episode 2. Vous retrouvez l’adolescente mais surtout Pankapu qui va continuer à affronter le Prince des Cauchemars.

Ma conclusion

Pankapu est sans aucun doute un excellent jeu indépendant que je conseille à tout le monde. Si vous avez un ou des jeunes enfants, c’est le style de jeu que je vous conseille de leur mettre entre les mains.

Si vous aimez les jeux de plateformes, si vous adorez les beaux jeux, si vous aussi vous voulez faire la chasse aux créatures de cauchemar peuplant vos rêves, si vous tenez à soutenir les bons petits studios français, si vous avez une dizaine d’euros à dépenser, alors, faites vous ce beau plaisir.

Allez directement, sans passer par la case départ, dans la boutique de Steam et achetez cet excellent jeu, Pankapu. Ce sont des heures de plaisirs en perspective.

Pankapu est disponible depuis le 21 septembre 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux). Le jeu est aussi sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One). La suite, l’épisode 2 de Pankapu, est accessible sous forme d’extension (DLC) que vous pouvez trouver depuis le 20 septembre 2017.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]