Prime Arena est un jeu développé et édité par le studio Nival, jeu orienté exclusivement multijoueur se classant par l’éditeur lui-même comme étant un MOBA (Mutiplayer Online Battle Arena). Quand on entend MOBA, on comprend League of Legends, Dota 2, Heroes of the storm, Smite etc. Ce type de jeu a énormément de popularité auprès des gamers comme l’atteste les 100 millions de joueurs uniques qui jouent tous les jours sur League of Legends.

Prime Arena est quant à lui un cas particulier, le développeur a voulu associer le côté MOBA au mode Battle Royal, un style de jeu qui a également le vent en poupe (plus de 13 millions de joueurs sur PUBG et 7 millions de joueurs sur le mode Battle Royal de Fortnite seulement 15 jours après sa sortie). Bref une mine d’or que de nombreux studios cherchent à exploiter, ce qui sera le cas de Prime Arena.

Moba and Battle Royal

Avant toute chose, je tiens à préciser que le jeu n’est pas encore sorti, il n’est accessible qu’en Beta fermée et donc à un nombre très restreint de joueurs. D’autre part le jeu, même s’il sortira prochainement (fin 2017), n’est donc pas fini et les développeurs vont certainement ajouter des features et corriger des bugs. Contrairement aux MOBA classiques où l’on joue en 5v5, là on jouera chacun pour soi et il n’y aura qu’un seul vainqueur.

Le jeu en lui-même se présente comme League of Legends, vu de dessus. Vous maniez un héros choisi parmi 25, chaque héros a ses spécificités et aura 4 pouvoirs à disposition, certains passifs (se déclenchent automatiquement), d’autres actifs (qui nécessitent d’appuyer sur une touche). Comme dans les standards des MOBA, ces pouvoirs sont assignés aux touches « a,z,e,r » plus la touche « f » pour activer un poignard que l’on lancera sur les héros adverses.

Le but est de survivre le plus longtemps possible et de tuer tous les autres joueurs (32 joueurs au total par partie). Vous êtes largué aléatoirement sur une très grande carte qui ressemble à la « jungle » de League of Legends, des camps de monstres sont disséminés un peu partout et vous permettront de prendre des niveaux en les tuant. Vous démarrez au niveau 1 et pouvez aller jusqu’au niveau 18 voire au-delà. Votre compétence ultime (la plus forte) se débloquera au niveau 10 et les autres compétences bénéficieront d’effets supplémentaires une fois certains paliers de niveaux atteints comme le niveau 4 ou 7.

L’objectif est de farmer (tuer des monstres et accumuler de l’expérience) le plus possible pour atteindre le niveau 10 et faire tâter de vos skills aux autres héros. L’apparition du héros sur la carte étant aléatoire au début, vous pouvez rencontrer des héros au niveau 1 et alors le choix se fait de le combattre ou de le fuir. Le fait de tuer des monstres neutres permet aussi de gagner des objets (consommables) plus ou moins utiles, comme un bouclier, une potion qui rend des points de vie, un accélérateur de vitesse qui permet de traverser les arbres, une potion de pluie de météores et bien d’autres.

Pour forcer les joueurs à se rencontrer et que la partie ne dure pas éternellement, une zone toxique se déclenche et se referme sur la carte obligeant les joueurs à fuir cette zone et à se regrouper petit à petit dans le cercle de la carte non toxique (qui est la spécificité du mode Battle Royal). Si vous restez dans la zone toxique, vous mourrez en quelques secondes. Il est donc impératif d’anticiper et de commencer à se diriger vers le cercle dès que la zone apparait sur la carte.

What about the fun?

Prime Arena est assez rafraichissant, proposant un mix unique pas encore vu à ce jour. Il sera a priori proposé entièrement gratuitement et donc laissera la possibilité aux joueurs de le tester avant d’investir dans des nouveaux héros ou d’acheter les DLC (le menu des DLC est déjà présent mais non disponible). On peut donc facilement deviner que les joueurs pourront mettre la main au portefeuille pour acheter des héros, skins etc.

Le jeu en lui-même propose des parties courtes (- de 15 minutes), avec une marge de progression rapide et une prise en main assez facile, surtout si l’on a déjà joué à un MOBA. Le principe est fun et c’est agréable de découvrir la carte avec les différentes capacités des joueurs ainsi que de se livrer à des combats épiques entre héros.

Le fait est que pour le moment, on en fait très vite le tour, il y a un manque de diversité dans les héros et on sent beaucoup de réchauffé dans les pouvoirs des héros venant de League of Legends. Pour certains héros, on croirait même quasiment à un copier-coller de ceux-ci, même s’il n’y a pas de mal à s’inspirer d’autres jeux. League of Legends s’est inspiré de Dota 2 mais a su créer sa propre identité. On espère donc que le studio Nival étoffera son pool de héros avec des pouvoirs innovants et non de simples portages.

Graphiquement le jeu est correct sans être exceptionnel, la mini-carte est très brouillonne et il est difficile de s’y repérer parmi les nombreux indicateurs s’y trouvant. Du travail à faire de ce côté-là donc, enfin certains soucis de level-design sont présents, parfois des socles présents sur la carte nous téléportent dans des culs de sac, on peut revenir en arrière en repassant sur le socle mais c’est quand même étrange. A voir ce que le développeur va faire de ce côté-là également.

Conclusion

Le studio Nival tient là un jeu à fort potentiel, le principe Battle royal combiné au style MOBA a clairement son charme. Il reste cependant beaucoup de travail concernant le level-design, la carte et les objectifs ainsi que dans la diversité des héros, que cela soit clair et net pour les joueurs, ce qui je pense aujourd’hui n’est pas toujours le cas.

Pour un jeu qui sera à priori en free-to-play, ça reste honnête car rien ne vous oblige à mettre de l’argent dans le jeu. Aucune information n’est disponible quant au système monétaire dans le jeu, ça sera donc la surprise. En espérant donc que les développeurs fassent ce qu’il faut pour que le jeu soit plus étoffé et fun dans la longueur, la lassitude pouvant arriver très rapidement, bien qu’aujourd’hui pour une early-access, le jeu reste fun et agréable, à suivre.

Prime Arena est développé et publié par le studio russe Nival et est attendu sur Steam (Microsoft Windows) pour la fin de l’année 2017.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]