The Count Lucanor est un jeu d’aventure développé et publié par le studio espagnol Baroque Decay.

Jeu d’aventure, jeu de rôle, jeu de réflexion ou jeu d’action ? Sûr, ce n’est pas un jeu de rôle. Pour un jeu d’action, ça manque justement d’actions. Le personnage que vous jouez est en train de vivre une aventure (mais c’est aussi le cas dans les jeux de tir, par exemple, et ça n’en fait pas pour autant des jeux d’aventure) et l’objectif du jeu est une grande énigme et sans compter que vous pouvez ajouter des éléments de jeu d’horreur à The Count Lucanor. Ben, je vais le classer comme jeu d’aventure et de réflexion, ainsi, je suis sûr de ne pas me tromper !

Tous les goûts sont dans la nature, c’est le cas des couleurs, de la bouffe, des femmes (et des hommes pour les femmes) et aussi des jeux vidéo. J’ai un gros à priori pour les jeux surfant sur le design pixelisé et la musique qui fait mal aux oreilles, d’autres détestent les jeux en 3D avec une modélisation réaliste.

Mais une chose dont nous pouvons tous être d’accord avec The Count Lucanor, c’est que l’histoire craint !!

Introduction à The Count Lucanor

Hans est le héros du jeu. C’est son anniversaire, il a 10 ans et comme il n’a pas de cadeau, il décide de quitter la maison familiale. Maman pleure, s’excuse, explique que Papa est parti à l’aventure depuis de nombreuses années et qu’il n’y a plus un radis à la maison.

C’est un début à la con. Même si maman vit seule avec son fiston, quand on a un garçon caractériel comme celui-là, il faut lui donner une fessée et le mettre au lit, anniversaire ou pas. Après, que maman n’assume pas la vérité pour elle-même, c’est son problème, mais quand on a un enfant, il faut lui dire ce qu’il en est. 1/ Soit papa est mort à la guerre (ou ailleurs), 2/ soit papa est en prison, 3/ soit papa s’est tiré avec la voisine 4/ ou soit papa s’est tiré parce que maman fricotait avec le voisin… une bonne vérité vaut mieux qu’un mensonge à la con : Papa est parti à l’aventure et je ne sais pas quand il reviendra !!

Donc Hans part à l’aventure. Maman lui donne une canne, 3 pièces en or (qui sont réapparues miraculeusement après avoir déclaré qu’il n’y avait plus un sou à la maison) et un fromage.

Sur son chemin, il rencontrera une vieille femme à qui il donnera sa canne et un marchand (pour ne pas dire un voleur) qui va réclamer les pièces d’or.

Pour revenir sur le marchand, son chariot a un accident, les marchandises sont éparpillées partout et il pleurniche. Il voit Hans (10 ans, je rappelle) et il refuse son aide mais veut son or !!!

Vous continuez le chemin, arrivez à un coffre où vous trouverez une chandelle et hop… dodo ! Au réveil (à moins que ce soit un cauchemar), le monde est sombre. Les chèvres rencontrées avant sont devenues des diables, la rivière est une rivière de sang et… un lutin bleu apparaît. Il faut suivre ce lutin bleu jusqu’à un chateau où il va proposer un marché à Hans.

Hans a 24 heures (si je me rappelle bien) pour trouver le nom (ou le prénom ?) du lutin bleu en fouillant le chateau et en récoltant les indices. Si Hans y arrive, le Comte Lucanor va lui céder son domaine car il est vieux et n’a pas d’héritier.

Quelques points autour du jeu

Au début, il n’y a aucun danger. Vous pouvez aller partout. Dans le jardin, vous trouverez le marchand (plus si malheureux) qui va vous donner une clé bleue. Cette clé ouvre toutes les portes avec un drapeau bleu à côté.

Dans chaque pièce, il y a généralement une petite énigme (un mini-jeu) à résoudre permettant d’obtenir une des lettres du nom (ou prénom ?) du lutin bleu.

Plus tard, vous tomberez dans le jardin sur la vieille femme qui va vous donner la clé verte.

A partir d’un certain moment, les employés du chateau sortent de leurs bureaux (situés je ne sais où). Ce sont tous des monstres et il est conseillé de se dissimuler derrière des rideaux ou une table quand ils ne sont pas loin.

Ma conclusion

The Count Lucanor est un bon jeu indépendant avec beaucoup de bonnes idées et même si je n’aime pas le graphisme et la musique, ça ne m’empêche pas de jouer avec. Par contre, l’histoire a des faiblesses, mais bon, il est difficile d’être bon partout et le studio n’a pas d’écrivain dans son équipe.

The Count Lucanor est trouvable dans la boutique de Steam pour un bon prix (moins de 10 euros, bon, un centime de moins mais c’est toujours ça), alors, si vous aimez les bons jeux, ne vous privez pas et achetez le !

The Count Lucanor est disponible depuis le 3 mars 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 1    Moyenne : 1/5]