Numantia est un jeu de stratégie historique développé et publié par le studio espagnol RecoTechnology.

C’est plus qu’un jeu de tactique avec uniquement la gestion des combat, vous devez aussi vous occuper des recrutements, de la gestion des ressources et de l’équité au sein de l’armée.

Quand j’étais jeune et que je jouais à des jeux de plateaux historiques de type wargame, ce qui était le plus gonflant, c’était de lire les règles. Et bien, avec Numantia, vous allez retrouver cette sensation.

J’aime beaucoup les jeux de stratégie et de tactique et je les adore quand ils font référence à une période de notre histoire (enfin, de l’histoire européenne) comme avec ce jeu. Par contre, je n’aime pas quand une tonne de règle est assénée dès le début, je déteste quand le tutoriel m’oblige à déplacer mes troupes d’une manière illogique et je suis en colère quand je vois des choses aberrantes…

Comme par exemple : Un de vos trois généraux soldats ramène un cochon sauvage au campement. Vous avez deux options : 1/ soit vous partagez le cochon avec tout le campement ou 2/ soit vous le partagez uniquement avec vos compagnons généraux soldats. J’ai choisi l’option 2 (essayez de partager un seul cochon entre des milliers de soldats, ça ne va pas être facile) et bien, morale -20% et risque pour mes généraux soldats de se faire planter un couteau dans le dos pendant les prochaines semaines !!!

Comme disent certains… WTF !!!

Introduction à Numantia

Vous ne connaissez pas Numantia (appelé aussi Numance) ? Ce n’est pas grave. C’est un peu l’Alésia des Espagnols. Le siège d’Alésia a eu lieu en 52 avant JC alors que celui de Numentia s’est terminé en -133 avant JC, c’est donc plus vieux.

Les tribus espagnoles résistent aux forces de l’Empire Romain. Défaite après défaite, le gouvernement romain décide d’envoyer son meilleur général, Scipion Emilien. Il s’est illustré en Afrique qu’il a transformé en province romaine après avoir rasé Carthage.

Arrivé en Espagne, Scipion Emilien pille les régions des tribus hostiles à Rome et met le siège devant Numantia. Ne voulant pas risquer des vies inutilement, il construit une énorme muraille autour de la ville pour affamer ses habitants et les obliger à la rédition.

Numantia tombe 15 mois plus tard et la ville est rasée.

Quelques points autour du jeu

Le jeu, Numantia, se situe avant l’arrivée de Scipion Emilien. Vous avez deux possibilités : 1/ Vous réussissez le siège et la prise de Numantia sans l’aide du génie militaire romain ou 2/ les milices espagnols réussissent à vous retenir mais elles se feront éclater par l’armée de Scipion Emilien.

Je vous rassure, vous pouvez jouer les romains ou jouer les espagnols. Vous choisissez en début de partie, même si ce n’est pas « évident ».

La gestion des combats n’est malheureusement pas intuitive. Certains joueurs parlent d’une gestion comme ça se fait sur consoles, n’ayant pas de console, je ne peux pas confirmer la dessus, mais effectivement, ce n’est pas très réfléchi.

Ma conclusion

Numantia est un jeu avec un potentiel immense. Tout est là pour en faire un excellent jeu, mais il faut absolument ne pas quitter trop précipitamment l’accès anticipé et retravailler beaucoup de choses.

Je conseille à RecoTechnology de faire un break. Arrêtez-vous une semaine. Achetez les meilleurs jeux de stratégie et jouez-y. Reprenez ce qui fait de ces jeux les meilleurs, c’est la plupart du temps la simplicité, la logique et l’intuitivité et intégrez les à Numantia.

Achetez Numantia si vous n’avez pas peur d’un jeu en accès anticipé qui a besoin d’être achevé. Bon, c’est vrai qu’il n’est pas en accès anticipé, mais le jeu le mérite sincèrement. Vous pouvez trouver Numantia dans la boutique de Steam, faites vous plaisir si vous êtes un amateur des guerres romaines ou de l’Espagne et si vous n’avez pas peur de complications inutiles.

Numantia est disponible depuis le 25 octobre 2017 sur Steam (Microsoft Windows).


[Total : 0    Moyenne : 0/5]