Copoka est un jeu d’exploration développé par le studio suédois Inaccurate Interactive et publié par Guru Games.

Mettre Copoka dans la catégorie des jeux d’exploration est ce qui me semble le plus pertinent. Pendant longtemps, j’ai pensé que c’était plutôt un simulateur de marche mais bon, ici vous ne marchez pas, vous volez dans les directions de votre choix pour … explorer.

Par voler, évidemment, je ne parle pas de pick-pocketer mais de voler avec ses deux ailes… en effet, vous jouez un oiseau et plus particulièrement une pie.

Introduction à Copoka

L’histoire se déroule dans la ville de Copoka, une ville enclavée dans les montagnes.

La pie que vous jouez a son nid au sommet d’une cheminée située au somment d’un immeuble. Tous les objets que vous ramasserez devront être déposés dedans, ce qui n’est pas très simple en soit (dans le sens de se poser sur ce petit carré que représente le haut de la cheminée).

Au fur et à mesure que vous collectez des objets (ils apparaissent au loin sous forme d’un petit brouillard, pour que vous les repériez de loin), vous entendrez les habitants faire des commentaires sur leur vie et sur celle de la ville de Copoka.

Et ?… et c’est tout… volez, découvrez et écoutez (ou plutôt lisez).

Quelques points autour du jeu

Les discours de la population sont très biaisés. Le Maire de Copoka estime que tout va bien quand la population ne mange pas à sa faim… c’est donc une dictature !!! C’est un raccourci facile. Il y a même pas un an en France, il y avait un président qui était apprécié de 10% de la population, qui se moquait des français qui n’ont pas les moyens de se soigner et qui disait toujours oui aux grandes puissances industrielles et financières… c’est un socialiste et nous sommes en démocratie, enfin, il parait. Devons nous en conclure que le socialisme est une dictature ?

Franchement, il n’y a rien à redire dans ce jeu ou presque. Côté musique, c’est excellent. Le graphisme et la modélisation des objets et de la ville sont parfaits. La programmation est soignée. Mais ce qui ne va pas, c’est le texte. J’aurais préféré un texte plus bisounours sur le quotidien des habitants et surtout, j’aurais apprécié une traduction de ce texte, juste au niveau des sous-titres, pas plus, dans d’autres langues.

L’auteur conseille d’utiliser une manette pour contrôler l’oiseau, je suis d’accord avec lui. J’ai joué avec le clavier et c’est jouable, mais je suis persuadé qu’avec une manette, il est plus facile de contrôler la pie.

Ma conclusion

J’ai un grand faible pour les jeux mettant en scène des animaux. Je me rappelle toujours avec plaisir du jeu réalisé par Might and Delight, Shelter 2. Je vais mettre Copoka au même niveau… un jeu à posséder absolument.

Voler, tout le monde en rêve, c’est donc l’occasion de vivre cette expérience, même si ce n’est qu’à travers un jeu. En plus, pour tous ceux qui sont très fauchés (et Dieu sait qu’il y en a énormément, Copoka est disponible pour moins de 5 euros. Un bon jeu indépendant à ce prix là, il ne faut pas hésiter et l’acheter de suite.

Copoka est disponible depuis le 1er juillet 2016 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]