Tower 57 est un jeu de tir développé par le studio allemand Pixwerk et publié par 11 bit studios.

En jouant à ce jeu, vous avez l’impression de retourner 30 ans en arrière et de vous retrouver devant un Amiga ou un Atari ST énormément amélioré. Vous avez compris, ce jeu est un hommage au siècle dernier avec une très bonne qualité de réalisation, un graphisme pixelisé à petite dose et surtout, une musique (attention, pas la musique, juste un morceau) composée par l’excellentissime Allister Brimble.

Pour autant, même si ce jeu nous propulse dans le passé, vous allez pouvoir retrouver dans Tower 57 en lui-même des éléments spécifiques à notre époque comme le monde ouvert, les écrans partagés si vous jouez à plusieurs en monde local, les éléments spécifiques à Steam (cartes, succès, …)

Introduction à Tower 57

La première chose que vous faites en commençant votre partie, c’est de constituer votre équipe. Vous avez six personnages au choix et vous devez en choisir trois. vous avez un mafioso, une scientifique, une flic, un clochard, un diplomate et une espionne. Vous remarquez, il y a autant d’hommes que de femmes, par contre, les minorités sont tout simplement invisibles (c’est souvent pour ça qu’ils s’appellent minorités).

Chaque personnage possède deux armes (bouton gauche et bouton droit de la souris) qui sont propres à sa profession.

Les trois personnages que vous choisissez représentent les trois agents sur le terrain. Quand un décède accidentellement (bien sûr, personne ne meurt de son plein grès), l’autre arrive peu après et reprend la mission où elle s’est arrêtée.

Mission ?

La Tour 57 (Tower 57 en anglais) est la propriété du conglomérat Grutin Inc. Vous pouvez y trouver, entre autres, des services de recherche et développement mais aussi des laboratoires de recherche (ce qui expliquera surement cela, par la suite).

Le syndicat des travailleurs a décidé de s’arrêter de travailler, cela fait déjà deux jours. Ce syndicat est dirigé d’une main de fer par le Superviseur. Vous devez le trouver et l’éliminer avant que la « grève » ne se propage dans d’autres tours.

Le jeu commence.

Quelques points autour du jeu

Vous arrivez comme tout un chacun devant la Tour 57 en transport en commun. Vous glissez par une petite porte et rentrez dans Tour. Le jeu débute vraiment à ce moment là.

Pour interagir avec un objet, une table, un ordinateur, un cadavre… il vous faudra appuyer sur la touche F. Pour changer d’arme principale, c’est la touche C qu’il faudra appuyer.

Evidemment, plus vous avancez dans le jeu, plus les monstres sont nombreux, résistants et méchants.

Un point important, enfin selon moi, en ramassant les munitions et les trousses de médecine, vous rechargez vos armes et soignez vos blessures. Que ce soit pour l’un comme pour l’autre, vous ne pourrez pas dépasser le maximum.

Le côté génial, tout peut être détruit ou quasiment tout. Si vous vous sentez bloqué dans une pièce, détruisez une palissade ou un mur en tirant dessus et vous dégagerez ainsi votre chemin.

Ma conclusion

Ehhh, vous vous demandez pourquoi je n’ai pas parlé du reste, de tout le reste… et Dieu sait qu’il y en a beaucoup. Exact, mais je me suis engagé à moi-même de ne pas faire un pavé romanesque, je sais que beaucoup n’aiment pas.

Par contre, vous ne pouvez qu’aimer Tower 57, c’est un excellent jeu indépendant qui devrait plaire à beaucoup d’entre vous pour un prix très correct.

Alors ? Et bien, c’est simple, faites vous plaisir en achetant Tower 57 dans la boutique de Steam. Ce sont de longues heures de jeu en perspective.

Tower 57 est disponible depuis le 16 novembre 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).


[Total : 0    Moyenne : 0/5]