My Time At Portia est un jeu de simulation développé par le studio chinois Pathea Games et publié par Team17.

Team 17, vous les connaissez ? C’est un des plus vieux studios indépendants anglais et ils sont responsable de plusieurs excellents jeux dont Overcooked (août 2016), Worms W.M.D (août 2016), The Escapists 2 (août 2017) et une multitude d’autres dont My Time At Portia.

Attention, lorsque j’ai testé le jeu, il était en accès anticipé. Je dois admettre qu’il avait l’air complètement achevé !

Introduction à My Time At Portia

La première chose à faire quand vous commencez le jeu, c’est de créer votre avatar. Ce personnage, que vous allez jouer, vous décidez de son sexe, de son physique et bien sûr, de son nom. C’est bon ? Le jeu débute.

Vous êtes sur un bateau (comme passager bien évidemment) et vous vous dirigez vers la ville de Portia. Vous avez reçu un courrier d’un notaire vous expliquant que votre père est mort depuis un certain temps et qu’il vous a légué une petite entreprise à Portia. Il y avait un billet pour le voyage en bateau, dans la lettre.

Arrivé à Portia, vous êtes accueilli par Presley, le responsable de la Chambre de Commerce de Portia. Il vous amène vers un bâtiment délabré qu’il vous présente comme étant l’ancienne entreprise de votre père et il vous explique que c’était une entreprise fleurissante il y a une dizaine d’années, date où il a déménagé ailleurs.

Presley vous propose de relever le défi et vous encourage à construire une pioche de base et une hache de base. Il vous explique qu’à côté de la maison, il y a un établi pour construire ces deux outils.

Là, le jeu commence vraiment.

Quelques points autour du jeu

La première des choses à faire est de ramasser tout ce qui trouve par terre autour de votre demeure. Il y a des pierres et des branches (qui vous serviront pour construire vos deux outils) mais aussi des fruits, de l’herbe, … et même de la merde. Rien n’est a jeté, vous pourrez les revendre aux commerçants de Portia et gagner ainsi des pièces d’or. Après une nuit de sommeil, tous les éléments que vous avez ramassé réapparaissent.

Occasionnellement, des coffres apparaissent aléatoirement dans le paysage. Il y a un objet dedans que vous pouvez soit revendre pour un bon prix, soit qui peut vous être très utile.

Après avoir construit ces deux outils, Presley vous demandera de construire une machine (pour traiter les pierres et métaux) et une fois ce nouveau travail réalisé, vous obtiendrez une licence qui vous permettra d’accepter les commandes des habitants de Portia (vous en recevrez aussi dans votre boîte aux lettres) et donc de générer des revenus.

Une autre chose, vous pouvez interagir avec les personnages non joueurs du jeu et ainsi développer des relations poussées.

Je sais, il y a encore énormément de chose à dire sur My Time At Portia, mais c’est juste une présentation.

Ma conclusion

J’adore ce jeu indépendant. Je pourrais passer des heures et des heures à jouer à My Time At Portia tellement c’est bien fait. Les possibilités sont énormes et là, je ne vous en ai parlé que d’un tout petit morceau, il vous faudra l’acquérir pour en apprendre plus.

N’attendez pas, foncez. Achetez dès maintenant My Time At Portia, il y a pour des dizaines et des dizaines d’heures de jeu et tout ça pour un prix très attractif. Franchement, c’est le jeu à posséder en ce début d’année 2018 !

My Time At Portia est disponible depuis le 23 janvier 2018 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive est attendue pour fin 2018 sur Steam mais aussi sur consoles (PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch).

[Total : 4    Moyenne : 3/5]