Beasts Battle 2 est un jeu de rôle tactique développé et publié par le studio russe Greenolor Studio.

Avant tout, je tiens à signaler que ce jeu est la suite de Beasts Battle sorti en juin 2016. Vous pouvez très bien jouer au second épisode sans avoir jamais touché au premier ; ce sont deux histoires qui pouvent se jouer d’une manière indépendante.

Il y a bien une chose que je n’aime pas lorsque je lis un test, ce sont les références à d’autres jeux. Et bien, même si je n’aime pas ça, je vais le faire ici. Beasts Battle 2 m’a fait directement pensé à la trilogie Braveland. Ce sont trois excellents jeux dont j’ai fait le test des deux premiers épisodes, il y a quelques années de cela. Beasts Battle 2 me fait aussi penser, pour les combats, aux célèbres jeux de rôle tactiques de la série King’s Bounty. Des jeux excellents sur lequel j’ai joué de longues heures.

Beasts Battle 2 se déroule dans un monde médiéval fantastique.

Introduction à Beasts Battle 2

Un pêcheur trouve par hasard (mais est-ce que le hasard existe vraiment ?) une superbe gemme rouge sang. Il pourrait l’enfermer dans un coffre et l’emporter partout avec lui en marmonnant « mon précieux » à tout instant, mais non. Le pêcheur va vendre la gemme au bijoutier du village pour une bourse pleine de 100 pièces d’or.

C’est, je vous le rappelle, un bijoutier d’un petit village et sa clientèle est plutôt rare. Il ne pourra jamais vendre un quelconque bijou avec cette superbe gemme comme élément principal. La solution, c’est soit de la revendre ou soit de la découper en plusieurs morceaux et faire plein de bijoux avec.

A peine a-t-il porté un coup sur la gemme qu’un démon s’en échappe, enfin libéré. Un démon prisonnier est généralement pas quelqu’un de bénéfique, ici, il prend possession du bijoutier et lance un sort sur tous les habitants du village les transformant en squelettes à ses ordres.

Quelques semaines plus tard, l’héritière du royaume, la Princesse arrive dans le village. Celui-ci est désert, hormis une troupe d’homme-tigres contre qui elle combat et gagne. Ceux-ci reconnaissent sa valeur et décide de l’accompagner.

Le jeu a commencé.

Quelques points autour du jeu

Tout au long du jeu, vous allez affronter des ennemis. Certains, après votre victoire, vous rejoindront, d’autres vous donneront accès à un butin sous forme d’équipement (avec des bonus) ou d’or. L’or n’est pas là pour décorer, il vous permet d’acquérir des unités des races vous ayant rejoint.

La Princesse, donc votre personnage, gagne de l’expérience au fur et à mesure de ses combats. Quand elle monte de niveau, ses caractéristiques montent, elle a accès à un nouveau sortilège (à vrai dire, deux sortilèges vous sont proposés et vous en choisissez un) et gagne des points qui peuvent être utilisés dans l’arbre des compétences.

Lors des combats, la princesse reste au fond. C’est une magicienne et elle n’a pas besoin de monter au contact comme les autres unités. Vous lancez en premier comme sortilège le bouclier pour tous puis ensuite, à chaque fois que c’est votre tour, vous piochez un sortilège de votre livre.

Ma conclusion

J’aime énormément ce jeu indépendant car il y a tout ce que j’aime dedans. Un bon graphisme, une sonorisation correcte, une programmation parfaite, une bonne histoire pleine d’humour, un gameplay qui tient bien la route, bref, c’est un excellent jeu. Je tiens à signaler que même le prix est correct, le jeu est à moins de 10 euros et ça le mérite !

N’attendez pas plus longtemps, faites vous plaisir en achetant Beasts Battle 2 dans la boutique de Steam. Vous allez bien vous amuser surtout si vous aimez les deux séries auquel je fais référence en début de ce test.

Beasts Battle 2 est disponible depuis le 1er février 2018 sur Steam (Microsoft Windows).


[Total : 1    Moyenne : 5/5]