Slice of Life est un jeu de survie développé et publié par le studio russe Fur Gold Games.

Dès le début du jeu, vous êtes plongé en plein dans l’histoire, mais surtout en pleine difficulté. Un jeu, d’ordinaire, se veut progressif dans la difficulté en commençant simplement et en rajoutant petit à petit des obstacles qui corsent les choses mais vous permet de vous adapter et de progresser. Ici, dans Slice of Life, vous êtes dès le commencement dans un des niveaux les plus difficiles du jeu et de l’histoire. Soit vous aimez les jeux où il faut mourir et mourir et mourir encore avant de trouver le bon chemin et réussir, soit au bout d’un certain temps vous maudissez la planète, le jeu et sa difficulté et vous passez à autre chose.

Ah oui, le titre Slice of Life veut dire en français : tranche de vie. C’est ce que vous allez découvrir et vivre ici, une tranche de vie d’un faon (un jeune cerf).

Introduction à Slice of Life

C’est l’histoire d’une famille de cerfs qui profite de la vie sur un rocher au milieu d’une zone sauvage. A moitié endormie ou sous l’effet de champignons, la famille de cerfs ne se rend pas compte qu’un volcan rentre en éruption juste à côté d’eux. Des coulées de lave inondent une partie de la zone sauvage et surtout séparent les parents cerfs de leur jeune faon. Les parents, grace à de puissants sauts, se retrouvent en sécurité alors que le faon, seul, est sur un rocher entouré par la lave.

Vous jouez ce jeune faon. Votre objectif, dans ce niveau qui est un des plus difficiles, est de rejoindre la terre ferme et pour cela, vous allez devoir sauter de rocher en rocher, marcher sur des troncs d’arbres et faire une petite halte sur un îlot de verdures préservé par la lave.

Vous allez découvrir vos trois caractéristiques importantes : la fatigue, la faim et la soif. Il faut les surveiller et les satisfaire quand vous en avez l’occasion. Vous allez tomber aussi devant une spirale sur le sol, c’est un « checkpoint », c’est très important car comme je l’ai bien dit plus tôt, c’est un jeu où vous allez mourir souvent.

Le jeu a bien commencé.

Quelques points autour du jeu

Par la suite, vous découvrirez des compétences supplémentaires comme ruer en arrière (pratique pour briser un arbre, une cloture ou éclater la tête d’un prédateur) ou donner un coup sur la droite ou la gauche.

Vous allez voir votre faon grandir avec des bois qui font petit à petit leur apparition.

Vous allez aussi découvrir les loups… tout d’abord, les loups vont chasser seul puis ensuite, vous tomberez sur des meutes (avec une dizaine de loups en même temps, au maximum, il me semble).

Même si vous aurez l’impression que c’est un monde ouvert et que vous pouvez progresser dans la direction de votre choix, non. Il n’y a qu’un seul chemin à suivre. Je ne suis pas allé jusqu’au bout, je ne peux pas donc pas vous dire l’objectif final de Slice of Life, mais je suppose que c’est soit retrouver sa famille, soit se forger une expérience telle que de faon, il devient un cerf.

Ma conclusion

Slice of Life est franchement un superbe jeu indépendant, très beau, très touchant. L’histoire est géniale, le graphisme et la modélisation sont excellents et la programmation est bien faite (même s’il y a de nombreux problèmes de collisions). Enfin, un élément important, le prix, moins de 5 euros pour ce jeu, c’est totalement indécent… étant donné la qualité du jeu, le double serait entièrement justifié.

Donc, au lieu de vous acheter un paquet de cigarettes, allez dans la boutique de Steam pour acquérir aussitôt cette merveille, Slice of Life est un très beau jeu, très difficile au début, mais passionnant, franchement.

Slice of Life est disponible depuis le 1er décembre 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]