Claybook est un jeu d’adresse développé et publié par le studio finlandais Second Order.

Avant tout, il faut savoir que lorsque j’ai joué à ce jeu, il était en accès anticipé. Si j’ai bien compris, le jeu est quasiment achevé. Peut être d’autres chapitres seront accessibles dans les livres par la suite voire même de nouveaux livres ainsi que quelques petits ajustements ici ou là, mais c’est tout.

Si vous vous demandez ce que sont les livres, et bien, un livre est l’équivalent d’une campagne et les chapitres sont comme des niveaux.

Une dernière chose avant de parler du jeu, l’ensemble des décors, des objets, enfin tout est construit en pâte à modeler d’où le titre en anglais Claybook.

Introduction à Claybook

Ceux qui ont connu les trains en modèle réduit vont tout de suite comprendre de quoi je parle. Pour les trains, vous avez souvent une table où vous recréez un univers avec des voies, des maisons, de la nature et même des petits personnages et vous faites tourner vos trains dessus. C’est quasiment la même chose ici sauf qu’il n’y a pas de train.

Donc, un jeune garçon (que vous jouez) a accès à un livre énorme posé sur une table où chaque page ouvre sur un monde en pâte à modeler. Sur chacun de ces mondes, le jeune garçon à un objectif à remplir et pour cela, il contrôle avec un joystick un avatar géométrique.

Par exemple, dans le premier chapitre, il y a de l’eau dans une grande cuve, il faut trouver le moyen de transférer cette eau dans trois petits bassins entourant cette cuve. Votre avatar géométrique peut prendre une des quatre formes de votre choix parmi la boule, le carré, le rectangle et le disque et c’est à vous d’accomplir votre mission puis de retourner à un point précis pour clôturer la quête.

Notez que dans certains niveaux, vous avez accès à d’autres forme que votre avatar géométrique peut posséder comme par exemple une boule géante, un donut, etc.

Pour vous faciliter les choses, avec la souris vous contrôlez la caméra, avec le bouton gauche vous creusez et avec le bouton droit, vous pouvez revenir en arrière dans le temps si vous faites une mauvaise action (essayez d’imaginer de contrôler un donut, tient !).

Quelques points autour du jeu

Il y a deux choses géniales qui sont disponibles dans Claybook mais que je n’ai pas eu l’occasion de tester, c’est le multijoueurs et l’éditeur de niveaux.

L’option multijoueurs donne la possibilité de joueur à deux en mode local sur un écran partagé. Je ne sais pas s’il est possible de faire du 1 contre 1 et de la coopération mais le principe est excellent.

Pour l’éditeur de niveaux, vous pouvez créer vous même vos propres chapitres et ensuite les partager avec les autres joueurs. Vous pouvez accéder aux créations des autres joueurs directement dans le jeu ou les retrouver dans le Workshop de Steam. Certains niveaux se jouent seuls, d’autres en multijoueurs.

Ma conclusion

Claybook est une vraie merveille. J’adore le rendu en pâte à modeler. Le travail fait sur ce jeu est vraiment impressionnant et si vous voulez passer un bon moment, je ne peux que vous encourager à acquérir ce jeu indépendant.

Alors, n’attendez pas, allez dans la boutique de Steam, achetez Claybook et vous allez passer plein de bons moments avec ce jeu.

Claybook est disponible depuis le 18 octobre 2017 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). Pour les consoles, la version Xbox One est déjà disponible quand à la version PlayStation 4, ce sera courant 2018. La version définitive du jeu sur Steam sera accessible en 2018.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]