Rage Against The Zombies est un jeu de défense développé (adapté ?) par le studio français 3Dduo et publié par Plug In Digital.

Pour être plus précis, Rage Against The Zombies est un jeu de défense… au niveau d’une barricade. Il contient aussi des éléments de jeu de tir à la première personne… ce qui est assez logique quand il faut tenir une barricade.

Maintenant, parlons de choses qui parfois fâchent. Rage Against The Zombies est sorti pour la première fois, il y a environ cinq ans de cela, sur une plateforme mobile… puis ensuite sur une autre. Ça a été un grand succès car il ne faut pas le nier, ce jeu est tout simplement excellent.

MAIS, les joueurs sur ordinateurs ont tendance à détester les portages de jeux mobiles, pardonnent pour ceux qui sont bien faits mais sont sans pitié pour les mauvais. Alors, quand je découvre sur le menu principal « Touche pour jouer ! », j’ai l’impression que c’est se tirer une balle dans le pied et tout faire pour ne pas donner la possibilité à son jeu de réussir.

Mais bon, maintenant que c’est dit, je vais vous faire part de mes impressions sur Rage Against The Zombies.

Introduction à Rage Against The Zombies

L’histoire se déroule à notre époque, le XXIème siècle aux Etats-Unis.

Un savant fou, à moins que ce soit un laboratoire pharmaceutique ou tout simplement le gouvernement américain, a développé un virus très virulent transformant les êtres humains en zombies. Un accident a libéré ce virus et il s’est répandu à travers l’Amérique en moins de deux. Toute la population humaine du continent s’est transformée en zombies sauf quelques personnes naturellement résistantes.

Vous jouez l’un de ses individus résistant au virus. Ce que vous étiez hier importe peu, aujourd’hui, vous n’êtes plus qu’un poor lonesome cowboy à la recherche d’autres survivants. Le seul souvenir de votre passé est une guitare et un pistolet avec des munitions en illimitées.

Une nuit, un zombie profitant de l’obscurité vous dérobe votre guitare. Une preuve qu’ils ne sont pas tous perdus car il aurait pu vous dévorer puis voler votre guitare. Il s’enfuit dans l’hôpital, pas loin. Vous le suivez et vous avez l’impression d’être tombé dans une embuscade. Vous dressez rapidement une barricade et vous affrontez les unes après les autres des vagues de zombies.

Rage Against The Zombies vient de commencer.

Quelques points autour du jeu

En début de chaque niveau, vous aurez des objectifs. Les remplir vous permet de gagner des étoiles et avoir le bon nombre d’étoiles vous débloque le monde suivant (métro puis rue).

Vous n’avez qu’un pistolet comme arme. Tuer des zombies vous fait gagner de l’argent. Tuer un zombie militaire vous permet d’obtenir une caisse où se trouve une arme et quelques munitions (une arme temporaire, quoi !).

De temps en temps, une infirmière en cours de zombification s’approche de vous, vous soigne, vous aime et s’enfuie avant de devenir une zombie.

Evidemment, en avançant dans les niveaux, les zombies sont de plus en plus rapides, de plus en plus méchants et de plus en plus forts.

Une chose qui n’a peut être aucun rapport, le titre du jeu Rage Against The Zombies (RatZ) m’a fait penser automatiquement à (RatM) Rage Against The Machine… je me demande si c’est voulu !?

Ma conclusion

J’adore ce jeu indépendant. Il faut dire que j’aime bien les jeux où je peux éliminer du zombie en grand nombre. Le graphisme est super, la programmation est soignée et l’histoire, ben, c’est une histoire de zombies. Enfin, ajoutons à toutes ces qualités le prix, il est ultra-abordable puisqu’il est à moins de 5 euros.

Vous avez compris, je vous conseille sans plus tarder d’acquérir Rage Against The Zombies dans la première boutique de Steam que vous croisez. Vous vous amuserez énormément et vous ne le regretterez pas un instant.

Rage Against The Zombies est disponible depuis le 19 janvier 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur mobile (Android et iOS) depuis juillet 2015.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]