Hellmut: The Badass from Hell est un jeu de tir développé par le studio slovaque Volcanicc et publié par Grindstone.

Au premier abord, je me suis dit que le héros du jeu s’appelle Hellmut et que c’est une grosse ordure venant de l’Enfer… mais, après avoir joué un peu à Hellmut: The Badass from Hell, il semble plus logique qu’Hellmut soit la contraction de Hell (Enfer en langue anglaise) et Mutant ou Mutation.

Avant de parler du jeu, je tiens à dire quelques mots sur le choix de la charte graphique… du pixelisé donnant un style clairement rétro au jeu. Par principe et au plus profond de moi même, je déteste les jeux pixelisés, j’ai connu ça sur Amstrad, sur C64 et sur Amiga et je suis persuadé qu’il est enfin temps de tourner cette page. Même s’il y a du p***** de rétro sur ce jeu, il me faut avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer à ce jeu, mais je tiens à signaler que j’en aurais eu beaucoup plus avec un beau graphisme de la mort qui tue !

Introduction à Hellmut: The Badass from Hell

La vie en Enfer est … un enfer. VOUS, oui, VOUS, le joueur, si vous passez trop de temps devant votre ordinateur à délaisser votre famille, vos parents, vos amis et tout et tout, vous irez tout droit en Enfer. Et qu’est-ce qui vous attend dans ce lieu de perdition ? C’est simple, en jouant à Hellmut: The Badass from Hell, vous apprendrez tout … je vais vous donner quelques indices.

En Enfer, vous serez un grouillot, un moins que rien, un microbe avec lequel tous les démons vont s’amuser et ils vont vous faire souffrir, juste par plaisir. La seule solution pour vous en sortir, c’est de trouver un démon puissant (comme par exemple l’oeil de Ka-ra) et de devenir son larbin.

Il va vous donner, dans un premier temps, le moyen de vous défendre, puis, dans un second temps (voyant en vous un potentiel pour semer du désordre chez les autres démons) la possibilité de muter en d’autres choses… comme par exemple en un rat humanoïde pour commencer.

Plus vous avancerez dans les niveaux, plus vous remplirez les missions que vous donne votre mentor, plus vous aurez à votre disposition de nouvelles transformations. ATTENTION, si vous mourrez avec une transformation, celle-ci disparaît définitivement et vous vous retrouvez dans votre faible forme de grouillot.

Le jeu a commencé.

Quelques points autour du jeu

Les niveaux de Hellmut: The Badass from Hell étant générés aléatoirement, vous allez ainsi pouvoir jouer encore et encore à ce jeu sans vous en lasser. Vous aurez toujours l’impression d’avoir un nouveau jeu entre les mains.

A travers les niveaux, vous allez poutrer du démon en tout genre, du faible, du moyen et du fort (et tous les degrés entre ces trois là), du volant, du courant, du rampant, du corps à corps, du magique, du tranchant, du dévorant, bref, tout ce qui est imaginable en tant que démon, vous allez l’affronter. En contrepartie, un démon mort (mais est-ce qu’un démon peut vraiment mourir ?) peut vous rapporter un cristal ou une pièce d’or.

Les pièces d’or peuvent être dépensées dans la boutique pour acquérir les habituelles trousses de soin ou de nouvelles armes, quand aux cristaux, ils servent, entre autres, à invoquer le démon que vous servez, l’oeil de Ka-ra.

Ma conclusion

J’ai pris bien du plaisir à jouer à ce jeu indépendant. La réalisation (graphisme, musique, programmation, histoire, idées) est excellente et si vous aimez les jeux de combat et de massacre à la tonne, alors, ce jeu est fait définitivement pour vous.

Alors ? Pourquoi se priver ? Je vous conseille d’acquérir sans plus tarder Hellmut: The Badass from Hell dans la boutique de Steam, il est impossible de le regretter.

Hellmut: The Badass from Hell est disponible depuis le 27 février 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 2    Moyenne : 4/5]