Spellsworn est un jeu de combat multijoueurs développé et publié par le studio suédois Frogsong Studios.

J’avoue que j’ai un grand, que dis-je, un gros à-priori quand je vois un jeu gratuit, multijoueurs, provenant d’un petit ou moyen studio. Je me demande comment l’équipe qui a bossé dessus se paye, comment les serveurs sont payés, est-ce que le jeu va évoluer ou non et surtout s’il sera encore là dans cinq années. Vous pouvez me prendre l’exemple de Team Fortress 2 qui est gratuit, qui existe depuis plus de 10 ans et qui est toujours là… c’est vrai, mais derrière Team Fortress 2 se trouve Valve, la société qui possède Steam alors que derrière Spellsworn, il y a des passionnés !

Une autre chose, sur Spellsworn, SteamCharts m’indique qu’il y a 349 joueurs en ce moment et pour info, juste pour info, sur Team Fortress 2, ils sont 46446 joueurs.

Introduction à Spellsworn

Je tiens à préciser que lorsque j’ai joué à Spellsworn, il n’était pas en accès anticipé, même si beaucoup d’éléments le laissaient paraître.

Une autre chose, le jeu n’a pas d’histoire, il faut dire que ce n’est pas l’objectif. Le but est simple, vous vous connectez, vous lancez une partie et vous cherchez à être le dernier survivant.

Le combat se déroule sur une île entourée d’un liquide mortel grignotant petit à petit la terre et réduisant ainsi la zone de combat. Il doit donc avoir un gagnant avant que l’île ait disparu, ce qui est généralement le cas.

Votre personnage et les adversaires. Vous jouez un magicien. Pour sa tenue, je ne sais pas si tout le monde a la même ou si elle est assignée aléatoirement, toujours est-il que je ne l’ai pas choisi et je n’ai pas pu la modifier.

Une fois que vous êtes connecté sur un serveur, en début de partie, vous pouvez personnaliser vos sortilèges, en choisir certains plus que d’autres et ceci en … 75 secondes. Les sortilèges sont soit d’attaque, soit de défense, soit d’effet d’aire, soit utilitaire ou de déplacement.

Quelques points autour du jeu

Mon plus gros reproche, c’est que le tutoriel se limite à un manuel. Le joueur qui débarque dans ce jeu va se faire massacrer et encore massacrer et toujours massacrer avant de définir les sortilèges qui lui permettront de survivre quelques minutes. Plus de trente sortilèges à lire et à tester en une minute, il faut être ultra fort ! Je me demande où est le problème de faire un tutoriel où le joueur peut lire, découvrir et tester chacun des sortilèges tout seul dans l’arène avec des mannequins pour cible et mesurer les effets ?!?

Une autre chose que je déteste, c’est l’absence de choix dans les tenues. Même si vous (les auteurs) ne voulez pas créer une tonne de vêtements à la disposition des joueurs, laissez au moins la possibilité de choisir les couleurs. L’époque de grand-papa où il n’y avait aucune personnalisation dans les jeux multijoueurs est révolue !

Une autre chose qui m’a énervé, c’est le difficulté pour se connecter. Quand j’ai lancé le jeu la première fois, plusieurs fois je me suis retrouvé devant un « your connection to the host has been lost ». Heureusement que j’ai persévéré et réessayé quelques heures plus tard.

Enfin, un détail… les couleurs sont tristes, mornes et presque toutes dans les mêmes tons. Ça serait bien de les revoir.

Ma conclusion

Globalement Spellsworn est un jeu sympa parce qu’il est gratuit et parce qu’il est en accès anticipé (hmmm, en fait, ce n’est pas le cas… mais il a le niveau d’un accès anticipé). Si vous voulez essayer un jeu nouveau et original, pourquoi pas !

Alors, et bien, comme c’est un jeu gratuit, essayer Spellsworn ne coûte rien, sauf du temps, alors prenez ce temps quelque part, téléchargez Spellsworn dans la boutique Steam et faites vous une opinion dessus !

Spellsworn est disponible depuis le 13 mars 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]