The Final Station est un jeu d’action développé par le studio russe Do My Best Games et publié par tinyBuild.

Avec l’actualité chargée que nous avons en ce moment en France autour des trains, il me semble intéressant de faire un test de ce jeu qui parle justement du métier de cheminot. Je vous rassure, le métier de cheminot dans The Final Station n’a aucun rapport avec celui d’un cheminot de la SNCF, vous allez très vite vous en rendre compte.

Je tiens à préciser que l’éditeur du jeu, tinyBuild, a le don de produire des jeux qui se révèlent être majoritairement des petites merveilles.

Introduction à The Final Station

L’histoire se déroule sur notre planète (et plus particulièrement aux Etats-Unis) dans un futur alternatif. La planète est mourante et en plus, une nouvelle infection frappe les survivants. Cette infection transforme les êtres humains en des zombies noirs ; une fois infecté, en mourant vous devenez l’un d’entre eux.

Vous jouez un conducteur de train stationné dans le nord des Etats-Unis. Pour quitter une station, vous devez trouver le code du bloqueur. Dans les zones non infectées, ce n’est pas trop difficile à trouver, mais dès que vous arrivez dans des villes perdues, c’est beaucoup plus difficile. Vous allez devoir jouer souvent du pistolet, mais pas que.

En tant que conducteur de train, vous aurez à assurer la sécurité de vos quelques passagers. Si vous amenez un passager à destination, vous recevrez une récompense… souvent en argent et parfois aussi en nature. Dans le train, vous aurez à équilibrer certaines machines (genre ventilation, …), pour assurer la survie de vos voyageurs, les soigner quand c’est nécessaire et les nourrir quand ils ont faim. Vous avez un distributeur de boîtes de soin ainsi que de rations alimentaires, il faudra les alimenter régulièrement.

Votre objectif est d’atteindre votre destination finale dans le sud, d’où le titre The Final Station (en français, La Dernière Station).

Quelques points autour du jeu

Une fois que vous avez le code du bloqueur, vous pouvez partir de suite pour rejoindre la ville suivante ou bien continuer à fouiller le moindre recoin de la ville pour obtenir des ressources supplémentaires.

Pour combattre les infectés, vous avez votre pistolet (que vous obtiendrez dès que la situation commencera à être dangereuse), vous pourrez aussi ramasser des caisses ou des fauteuils et les envoyer sur un infecté, c’est très efficace. Par la suite, vous trouverez d’autres armes pour le combat à distance comme le combat rapproché.

Dans ce nouveau monde où les infectés sont de plus en plus nombreux, l’armée a pris les commandes. Ils sont assez rudes, mais il est facile de comprendre pourquoi… l’infection est un fléau !

Ma conclusion

L’idée de ce jeu indépendant est excellente, la réalisation est aussi bien faite dans tous les sens du terme. Graphisme, musique, programmation, histoire, gameplay et progression de la difficulté, tout est excellent. Il y a, selon moi, aucune raison de se priver de cet excellent jeu.

Alors ? Et bien faites vous plaisir. Allez acheter The Final Station dans la boutique de Steam sans plus tarder. En plus, une extension (un DLC) est sortie où au lieu de conduire un train, c’est une voiture. Par contre, je me demande s’il y a aussi un bloqueur dans chaque ville où vous vous arrêtez.

The Final Station est disponible depuis le 30 août 2016 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) et depuis le 27 février 2018 sur Nintendo Switch.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]