Prismata est un jeu de stratégie au tour par tour développé et publié par le studio canadien Lunarch Studios.

Prismata est pour moi une très agréable surprise. Je n’ai joué qu’à l’épisode 1 et c’est du très bon travail, rien n’indique que le jeu est en accès anticipé. Bon, après il y a plusieurs styles de jeux en accès anticipé, ceux qui sont en phase alpha et qui cherchent des idées et des conseils pour faire évoluer leur jeu et ceux comme Prismata où tout est quasiment achevé et où l’accès anticipé sert à polir les derniers détails.

L’histoire se déroule dans un futur très très lointain. L’humanité a découvert le voyage spatial et s’est essaimée un peu partout dans l’univers. Des planètes ont été colonisées, d’autres sont exploitées et bien sûr, les rencontres avec d’autres races extra-terrestres se sont souvent terminées en conflits. Une autre chose que l’Humanité a découvert et bien exploité, ce sont les robots et les intelligences artificielles.

Introduction à Prismata

L’histoire se déroule sur la planète Beacon. Autant la Terre pivote autour du Soleil, autant Beacon, elle, reste immobile face à son soleil. Une partie de Beacon est constamment éclairée alors que l’autre partie est pour toujours dans un noir profond. Je suppose que la température est confortable voire élevée d’un coté et froide de l’autre.

Vous jouez Swade Wong, un ancien officier des forces armées terriennes. Vous avez participé à de nombreux conflits et depuis que la Terre est en paix (ou plutôt sans aucun ennemi), vous vous êtes reconverti comme responsable sécurité d’une multinationale spécialisée dans la construction de robots (si j’ai bien compris).

Dans la campagne, vous découvrez que certains des robots ont quelques dysfonctionnements puis que des robots soldats vous attaquent.

Il faudra dans un premier temps organiser la défense puis repousser petit à petit les agresseurs. Cela vous amènera sur la face obscure de Beacon où vous découvrirez que votre adversaire s’est installé. Vous devinez ce qu’il vous reste à faire.

Selon les scénarios et l’histoire, vous allez commencer avec différentes cartes. Celles-ci se divisent en plusieurs groupes différents, voici celles que j’ai pu voir dans l’épisode un du jeu : les cartes de défense, les cartes d’attaque et les cartes ressources apportant de l’or ou des minerais utiles pour la construction d’unités.

Quelques points autour du jeu

En progressant d’un niveau, vous gagnez l’accès à une nouvelle carte et donc une nouvelle unité. Chaque niveau vous propose un défi, si vous le réussissez, vous gagnez un bonus, si ce n’est pas le cas, bah, ce n’est pas grave !

Au niveau du jeu, je me suis arrêté lors des entraînements contre l’intelligence artificielle, je n’ai pas trouvé le moyen de gagner et donc d’avancer dans Prismata.

J’ai trois petites critiques à faire.

1. C’est le fait qu’à aucun moment il est indiqué à quoi servent les cartes. C’est sûr que c’est facile pour le mur (Wall) par exemple, mais il y en a d’autres pour qui c’est le grand mystère.

2. La touche F12 permet de faire sur Steam des prises écran, pourtant, à chaque fois que je l’utilise, cela est considéré comme un clic et fait disparaître l’écran que je voulais conserver !

3. J’ai été surpris en regardant les ancêtres d’Anya Iravani qu’être juif est désormais considéré comme race !

Ma conclusion

Globalement ce jeu indépendant est excellent. L’histoire est bonne, le graphisme est à tomber par terre, la musique est bonne, la programmation sans reproche et le gameplay parfait… que demander de plus à un jeu ?

Alors ? Et bien si vous êtes un grand amateur de science fiction, de stratégie et de jeux de cartes de combat, il faut immédiatement acheter Prismata dans la boutique de Steam, ce n’est pas possible de le regretter, je vous assure !

Prismata est disponible depuis le 08 mars 2018 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows et Mac). La version définitive devrait être disponible pour fin 2018.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]