ADOM (Ancient Domains Of Mystery) est un jeu de rôle développé et publié par l’allemand Thomas Biskup et son équipe.

C’est un jeu de type rogue-like au tour par tour en monde ouvert avec les donjons générés aléatoirement et une mort définitive. Pour compliquer les choses, les sauvegardes ne permettent pas de revenir en arrière si votre personnage se fait exploser la tête. La sauvegarde est un moyen de faire une pause avant de reprendre le jeu, uniquement.

Une date qui me semble importante, c’est 1994. C’est l’année de la sortie pour la première fois de ADOM (Ancient Domains Of Mystery) sur Linux. Aujourd’hui, il existe deux versions du jeu. La première (classique) est gratuite et le développement est arrêté depuis août 2015 et la seconde (version Steam) avec des mises à jour sortant régulièrement.

Dans la version Steam, vous avez bien évidemment les succès (achievements), les cartes mais aussi la possibilité de personnaliser votre partie (avec ou sans faim, plus ou moins de trésors, de monstres, etc), des compétitions hebdomadaires et la présence de fantômes (votre précédent personnage tué peut être retrouvé comme un fantôme avec son trésor), etc.

Introduction à ADOM (Ancient Domains Of Mystery)

L’histoire se déroule dans le monde d’Ancardia. Pendant des millénaires, la paix a régné dans ce monde jusqu’à aujourd’hui avec le retour du Mal. Le point de naissance du Chaos serait dans la chaine montagneuse de Drakalor.

Si vous débutez le jeu avec le tutoriel, vous aurez pour seul choix le sexe (et bien sûr le nom) de votre personnage. Franchement, je vous conseille de jouer le tutoriel pour apprendre les bases des règles du jeu, une fois que vous êtes mort, passez au « standard mode » qui est le niveau débutant sans les éléments du tutoriel. Dans ce mode, vous pouvez créer votre personnage. Vous avez le choix du sexe, de la race (12 différentes comme les nains, les gnomes, les orcs, les elfes -noirs, gris, hauts et brouillards- etc) et enfin, la classe (guerrier, magicien, prêtre, voleur mais aussi nécromancien, chevalier du chaos, moine, fermier, forgeron, etc). Evidemment, chaque race et chaque classe a ses propres spécificités. Notez d’ailleurs qu’un homme est plus fort et qu’une femme est plus agile. Une fois que vous avez tout sélectionné, le jeu vous crée aléatoirement une histoire avec un passé et des motivations.

L’histoire commence et vous êtes en haut à droite de l’écran. Une caverne n’est pas loin et c’est votre premier donjon avant de rejoindre le village de Terinyo où vous recevrez plusieurs quêtes.

Quelques points autour du jeu

Vous avez le déplacement sur la carte et dès que vous arrivez dans un village, dans un donjon ou que vous rencontrez des personnages, il y a un zoome vous permettant de jouer de manière plus tactique.

Vous avez un alignement correspondant à votre race et votre classe. Selon votre conduite dans le jeu, cet alignement évolue. Par exemple, je jouais un personnage plutôt bon. J’ai massacré tout ce qui me tombait sous la main et je suis devenu méchant. Je suis allé prier sur un autel et mon Dieu m’a enlevé tout mon équipement et là, j’ai croisé un monstre errant qui m’a trucidé alors que je me défendais comme un damné avec mes petits poings !

Selon vos actions, votre personnage gagne de l’expérience et peut monter de niveau. Selon la race, vous gagnez un certain nombre de de points de compétences que vous pouvez mettre à vos talents pour les améliorer. Vous avez aussi des compétences en maniement des armes de contact et à distance. Plus vous les utilisez et plus vous devenez meilleur.

Une dernière chose, ne vous jetez pas sur les armes et les équipements dans les donjons. Certains sont positifs pour vous, mais il y a beaucoup de chance pour que vous tombez sur un maudit et 1/ vous pouvez ne jamais vous en rendre compte (une malédiction furtive) et 2/ il arrive aussi que vous ne pourrez même plus l’enlever. Donc, pesez bien le pour et le contre !!

Ma conclusion

J’adore ce jeu indépendant et je trouve dedans tout ce que j’attends d’un jeu de rôle. Dès que j’ai quelques heures devant moi, c’est définitivement le jeu sur lequel je vais jouer et passer du temps.

Bien évidemment, je vous conseille d’aller acquérir ADOM (Ancient Domains Of Mystery) dans la boutique de Steam. Le prix (une petite quinzaine d’euros) est tout à fait réaliste pour les dizaines voire les centaines d’heures de jeu qui vous attendent !

ADOM (Ancient Domains Of Mystery) est disponible depuis le 16 novembre 2015 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]